7

Critique de Les frères Rubinstein #1

par vedge le lun. 28 sept. 2020 Staff

Rédiger une critique
Enfants du peuple élu

Depuis plus de deux mille ans, il ne fait pas bon être juif. Dieu aime son peuple élu, et qui aime bien châtie bien ; ils sont la preuve de l’adage.

Le récit fait des sauts dans le temps et les lieux. Il débute dans un train de déportation, bascule en arrière vers les années folles aux USA, puis reprend le fil chronologique du récit. Il raconte depuis le début, l’histoire de deux frères juifs nés en France de parents polonais, venus dans un petit village minier du Nord de la France. Le père, tailleur, ne descend pas au fond de la mine. Le plus jeune fils, intelligent, réussi mieux que les nantis.

Et puis soudain retour au train qui arrive dans un camp. Un coup de feu claque, un jeune chien dévore et l’abjection prend corps dans un uniforme nazi.

L’histoire des enfants se poursuit alors. À travers ces allers-retours, depuis la jalousie et le racisme ordinaire d’un village français de 1927 jusqu’à l’horreur insoutenable de la Shoa, l’auteur semble décortiquer le lâche engrenage, depuis les petits renoncements jusqu’aux grandes barbaries. Bien sûr, comme toujours avec Luc Brunschwig, les personnages priment, avec leurs travers mais aussi leurs forces.

Le dessin à quatre mains nous offre plusieurs univers, celui de l’enfance avec des personnages de titi parisiens, celui, clinquant, aux couleurs mordorées d’une Amérique de carte postale et celui, sombre, entre gris clair et gris foncé, d’une déshumanisation organisée.

Un récit sombre qui s’efforce de garder, dans ce premier tome, l’optimisme sans laquelle nul espoir n’est permis.

En bref

Une fresque par-delà l’espace et le temps, de la vie de deux jeunes garçons juifs, français, luttant pour survivre contre l’antisémitisme, du racisme ordinaire à la barbarie.

7
vedge Suivre vedge Toutes ses critiques (2284)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
15,95€
Boutique en ligne
15,95€
Boutique en ligne
15,95€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)