10

Critique de Les frères Rubinstein #4

par juju le mar. 21 juin 2022 Staff

Rédiger une critique
Entre Hollywood et la Palestine

On se retrouve dans une salle de cinéma en 1936 pour la diffusion du film de Salomon « une enfance volée ». Elle raconte sa propre histoire dans un bagne agricole pour enfants. Ecrit pour la Warner, il lui demande d’aller faire la promotion en France, mais celui-ci y est toujours recherché. Son frère Moïse, rencontre Kabira qui va l’embarquer jusqu’en Palestine où il est question de l’état d’Israël.

Un quatrième tome qui ne cesse de jongler entre les périodes, on ne cesse de basculer en 1936 et 1943. Pas si facile de s’y retrouver par moment. On retrouve des horreurs comme le camp de Sobibor, des exécutions, des déportés mais aussi quelques moments de tendresse où Salomon va retrouver l’amour en France.

L’histoire de ses deux frères est toujours aussi forte. Entre Salomon, le débrouillard qui cherche par tous les moyens de subvenir aux besoins de son frère et Moïse, l’intellectuel, qui pour rentrer à Harvard va vite comprendre les manigances de son frère. C’est fort, et c’est surtout comme toujours bien écrit.

La période choisie l’entre deux guerres et la seconde guerre mondiale nous décrit plus précisément les conditions juives et leurs multiples discriminations. On apprend notamment qu’il y avait des quotas même dans les universités américaines où il fallait faire un petit geste financier pour pouvoir espérer y rentrer. Ce côté historique est toujours plaisant. D’ailleurs on apprend également les bagnes agricoles pour enfant en France où des enfants et des adolescents y étaient envoyés pour apprendre un métier honnête mais les enfants y étaient maltraités, mal nourris et surtout mal soignés.

La narration et le dessin sont toujours de très grandes qualités. Les personnages de plus en plus attachants, des décors soignés, des ambiances. C’est toujours un régal de lire cette saga historique. Un quatrième tome encore une fois exceptionnel. Lisez les frères Rubinstein, lisez Brunschwig, c’est toujours très très bon.

En bref

La narration et le dessin sont toujours de très grandes qualités. Les personnages de plus en plus attachants, des décors soignés, des ambiances. C’est toujours un régal de lire cette saga historique. Un quatrième tome encore une fois exceptionnel. Lisez les frères Rubinstein, lisez Brunschwig, c’est toujours très très bon.

10
Positif

Entre 1936 et 1943

Entre camp de concentration et bagne pour enfants

La discrimination juive qui s'accélère

Negatif

juju Suivre juju Toutes ses critiques (239)
Autres critiques de Les frères Rubinstein
Boutique en ligne
10,99€
Boutique en ligne
10,99€
Boutique en ligne
10,99€
Boutique en ligne
10,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)