9

Critique de Jusqu'ici tout allait bien... #1

par MassLunar le lun. 12 oct. 2020 Staff

Rédiger une critique
Quelques contes cloisonnés

Je suis ravi de découvrir le travail d'Ersin Karabulut avec Jusqu'ici tout allait bien qui est son deuxième recueil de contes d'anticipations parfois cruels, parfois absurdes après un premier album sorti en 2018 Contes d'une société résignée et également publié chez Fluide Glacial. Je ne connaissais donc pas le travail de ce dessinateur turc co-fondateur d'une revue satirique et, justement, dans le domaine de la satire, Ersin Karabulut n'est ni plus ni moins qu'un orfévre

Alors autant prévenir, c'est tout de même radical. Il ne faut pas se fier à l'identité "fluide glacial", la bd d'Ersin Karabulut peut manier un certain humour noir mais c'est avant tout une redoutable brique de désespoir et de rage qui nous tombe sur la figure. Ses contes sont des contes amers, parfois tragiques. Le ton est à la fois tranchant, stylé et intelligent. Fluide glacial a déjà manier de l'humour noir dans l'ensemble mais dans ces contes, l'humeur n'est pas vraiment au rire ou alors c'est un rire gêné et délicieusement grinçant pas vraiment porté sur le gag grossier.

Pour poser ses intrigues, Karabulut joue étroitement la carte de l'absurde , il fissure la frontière entre réalité et métaphore. Par exemple, le premier conte nous raconte une société dont chaque membre porte à bout de bras une pierre, un poids qui est vénéré et qui accompagne chaque personne du début à la fin. La curiosité, l'humour absurde qui ouvre ce premier conte laisse rapidement la place à une critique, une satire audacieuse contre un régime totalitaire et ce à travers les yeux d'une jeune fille qui souhaite déposer sa pierre. Le final n'en est que plus glacial. 

Les autres contes n'en sont pas moins percutants. On peut relever le chapitre" le monde d'Ali" qui est un pamphlet contre le régime conservateur avec une curieuse maladie "l'alification" qui uniformise physiquement les gens dans une espèce de caricature de réactionnaire ou encore l'excellent chapitre " Histoire pour enfants" qui joue étroitement avec le style de dessin pour mieux mettre en relief des personnages en 2D et montrer leur évolution. Non content d'être un redoutable conteur, Ersin Karabulut est aussi un dessinateur au style soigné. Les traits des personnages sont assez captivants oscillant entre de la caricature, du grotesque tout en étant net. Le dessinateur propose un dessin expressif , tantôt désespéré, tantôt grimaçant qui s'harmonise parfaitement avec la folie de ces contes amères, de ces pamphlets graphiques sur les tares d'une société. C'est également un style pluriel. On le voit sur certains chapitres comme Pile ou Face dans lequel l'auteur avec une opposition entre deux mondes grâce à deux palettes de couleurs différentes  ou le dessin plus cartoonesque d'Histoires pour enfants qui devient plus précis et sophistiqué par la suite. Il en demeure une colorisation que j'ai trouvé assez froide voire livide dans l'ensemble mais qui renforce justement l'amertume de ces contes satiriques. 


En bref

Avec Jusqu'ici tout allait bien, c'est tout simplement la découverte d'un auteur satirique ultra-talentueux. Ce recueil est mordant et grinçant du début à la fin. L'humour noir et l'absurde s'éclipsent facilement devant des récits d'anticipations allégoriques menés de main de maître par ce génial auteur turc Ersin Karabulut. A découvrir !

9
Positif

Une satire qui vous fera grincer les dents du début à la fin au gré des différents contes

Un art de l'allégorie poussé à l'extrême.

Un dessin pluriel au style captivant

Negatif

Les couleurs assez froides et mornes dans l'ensemble ( ce qui renforce cependant le sinistre de la farce)

MassLunar Suivre MassLunar Toutes ses critiques (106)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Jusqu'ici tout allait bien...
Boutique en ligne
16,90€
Boutique en ligne
16,90€
Boutique en ligne
16,90€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)