8

Critique de Tales of Suspense #72

par Le Doc le jeu. 15 oct. 2020 Staff

Rédiger une critique
Les automates sèment l'effroi !

Après quelques mois passés à relater les exploits de Captain America pendant la Seconde Guerre Mondiale, le segment de Tales of Suspense consacré à la Sentinelle de la Liberté a repris le cours de la continuité présente au #72. En première page, on découvre que l'histoire précédente était en fait un récit raconté par le héros à ses collègues Avengers, Oeil-de-Faucon, Vif-Argent et la Sorcière Rouge. La guerre et le souvenir de Bucky ne quittent jamais Cap et alors qu'il essaye de se reposer, son dernier combat contre Crâne Rouge lui revient en mémoire...et la promesse du nazi de déchaîner ses "Dormeurs" vingt ans après...

Oui, les Dormeurs doivent se réveiller...et comme le hasard fait bien les choses, Cap n'a pas fait ce rêve pour rien car ce jour est arrivé. On découvre rapidement que les "agents dormants" de Crâne Rouge sont en fait trois gigantesques robots (d'apparence assez grotesque) qui, une fois rassemblés, sont capables de provoquer la fin du monde !

Cette petite saga est un triptyque (TOS #72 à 74) qui fait partie des mes épisodes préférés de Tales of Suspense (je les ai en V.O. et en V.F. en pocket Arédit, un de mes rares numéros d'Eclipso). L'action est soutenue (c'est simple, Cap ne s'arrête quasiment jamais) et l'ensemble est construit comme un serial avec rebondissements et cliffhangers. Les répliques signées Stan Lee sont savoureuses (j'aime la réaction du général qui compare le plan de Crâne à un scénario de série B) et la partie graphique est bondissante, entre les esquisses de Jack Kirby et les finitions de George Tuska. Du très chouette divertissement des sixties !


En bref

8
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (642)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Tales of Suspense
Boutique en ligne
16,00€
Boutique en ligne
16,00€
Boutique en ligne
16,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)