6

Critique de Square Eyes

par ScoobyDam le lun. 19 oct. 2020 Staff

Rédiger une critique
Prouesse graphique / Scénario classique

Attiré par la couverture et le format de l’album, qui rappellent ceux des livres d’art, j’ai eu un peu de mal à aller au bout de Square Eyes. Ici rien de très nouveau pour le scénario si ce n’est la narration. Côté dessin, c’est néanmoins très intéressant et original.

Ce récit de science-fiction nous plonge dans un futur proche (ou même un présent alternatif) dans lequel l’homme est plongé dans un réseau social omniprésent accompagné de réalité augmentée. Les personnages ne font plus la différence entre le réel et le virtuel, si bien que nous suivons une protagoniste totalement perdue entre les deux. A ce propos d’actualité vient se greffer une manipulation professionnelle pour évincer les éléments gênants.

La narration est totalement vaporeuse, on est aussi perdu que la protagoniste. Honnêtement, j’ai eu beaucoup de mal à me mettre dedans; l’intrigue ne commence à se dénouer qu’au bout de 170 pages, ce qui fait un sacré morceau à lire sans réellement comprendre où on va. Certaines planches me faisaient même revenir en arrière tellement c’était flou. Mais l’effet est voulu et totalement assumé donc quelque part c’est une réussite; simplement j’ai eu du mal à rentrer dans l’action, si bien que j’ai plus eu l’impression d’admirer un artbook plutôt qu’un réel roman graphique.


Graphiquement, on a l’impression d’un livre artistique expérimental. Beaucoup de choses différentes se succèdent: noir et blanc, couleurs, composition classique, puis originale, doubles pages, pages blanches, personnages qui jouent avec les blancs entre les vignettes, etc… C’est totalement différent de ce dont on a l’habitude de lire! J’ai bien apprécié les différents styles, Anna Mill a un trait et un imaginaire qui parlera sûrement aux rêveurs avec des planches très vaporeuses intercalées entre d’autres plus brutes. 

Par contre, chose qui ne m’a pas aidé à apprécier la lecture: certaines bulles sont compliquées à lire car le texte est quasiment de la même couleur que le fond donc prévoyez une bonne lumière!


La colorisation est aussi expérimentale que le dessin. Quelque fois monochrome, d’autre fois noir et blanc, ou encore en couleurs, chaque page tournée est une surprise. Quoiqu’il en soit, dans l’ensemble la colorisation est aussi intéressante que le trait qu’elle complète.


Côté édition, le format original apporte du caractère à l’ouvrage. La couverture est vraiment très jolie et attire l’oeil. Il manque une présentation des auteurs qui n’aurait pas été de trop.

En bref

Un bel album si vous recherchez une aventure graphique mais rien d’original côté scénario. Le récit nous offre une narration compliquée qui a pour but de vous perdre, donc accrochez-vous si vous n’y êtes pas sensible. Le propos traité est néanmoins intéressant et l’album remet en question notre mode de vie dans lequel la virtualisation prend de plus en plus de place face à la réalité.

6
Positif

Les différentes techniques graphiques

Les couleurs

Le propos

La couverture

Negatif

Le scénario déjà vu

La narration très compliquée à suivre

ScoobyDam Suivre ScoobyDam Toutes ses critiques (40)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
27,95€
Boutique en ligne
27,95€
Boutique en ligne
27,95€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)