8

Critique de Lord Baltimore #8

par Le Doc le mer. 21 oct. 2020 Staff

Rédiger une critique
Le Royaume Ecarlate

L'histoire de Lord Baltimore a débuté en 2007 dans un roman imaginé par Mike Mignola et Christopher Golden, illustré par le premier et rédigé par le second. Le livre racontait la traque du vampire Haigus par Lord Baltimore en suivant les points de vue de trois connaissances du personnage-titre. Mignola et Golden ont ensuite collaboré sur un comic-book Dark Horse, qui s'est d'abord déroulé parallèlement au roman avant de poursuivre les aventures de Baltimore au-delà de la mort de son ennemi juré, responsable du massacre des membres de sa famille.

Car Lord Baltimore n'avait pas terminé son combat contre les forces du mal. Le puissant Roi Rouge a étendu son influence sur le monde, devenu un véritable enfer sur Terre (oui, c'est récurrent chez Mignola). Baltimore a perdu des alliés et l'un deux, Thomas Childress, est maintenant le réceptacle du Roi Rouge sur Terre.

Lorsque ce tome commence, Baltimore a disparu depuis deux ans pour oeuvrer dans l'ombre à la perte du Roi Rouge. Il a monté un réseau et il est maintenant de retour...une réapparition qui n'est pas si bien accueillie que ça car certains de ses vieux amis se sont senti trahis par son départ. Ces réactions sont légitimes et donnent lieu à d'intéressantes interactions, bien caractérisées. Mais il n'y a pas de temps pour des conflits internes, la guerre contre les armées surnaturelles du Roi Rouge embrase l'Europe et toute aide est la bienvenue...même celle d'anciens adversaires...

À nouveau porté par les très bons dessins de Peter Bergting, Le Royaume Ecarlate est le dernier tome de la série Baltimore. Un ultime chapitre apocalyptique, qui ne manque pas de visions infernales, d'action et de rebondissements. La tension est omniprésente et le final est à la hauteur de tout ce qui a précédé. Le travail sur les personnages (des hommes et des femmes qui s'accrochent à leur humanité face à l'horreur) est soigné et les dernières pages touchent juste en offrant à Lord Baltimore une fin qui boucle son périple tragique de façon épique, avec héroïsme et émotion.

En bref

Une postface de Christopher Golden et l'habituel (et toujours aussi beau) carnet de croquis commenté complètent le sommaire.

8
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (659)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Lord Baltimore
Boutique en ligne
15,95€
Boutique en ligne
15,95€
Boutique en ligne
15,95€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)