8

Critique de Lord Baltimore #5

par Le Doc le mar. 2 août 2016 Staff

Rédiger une critique
"Tant que le Roi Rouge règnera, Lord Baltimore ne pourra pas disparaître".

Lord Henry Baltimore...le vétéran de la Première Guerre Mondiale...le chasseur de monstres maudit, condamné à mener une guerre impitoyable contre les forces surnaturelles...voyage avec ses camarades à travers une Europe dévastée par la Guerre et rongée par les pires fléaux. Lorsque débute l'histoire qui ouvre ce cinquième album, l'équipe se retrouve en Estonie, près d'Harju, un petit village d'où se propagent des rumeurs de sorcellerie. Après avoir sauvé une jeune femme pourchassée par un mort-vivant (non sans déplorer une perte, une autre victime dans ce conflit qui semble sans fin), les chasseurs l'accompagnent à Harju afin d'y mener l'enquête...

"La Sorcière de Harju" est une mini-série en 3 parties qui marque un tournant dans l'histoire éditoriale de "Lord Baltimore" puisqu'elle est illustrée pour la première fois par un dessinateur autre que Ben Stenbeck, le co-créateur du personnage. Ben Stenbeck n'en a pas encore complètement fini avec cette série (puisqu'on le retrouve aux crayons du récit suivant, "Le Loup et L'Apôtre"), puis il laissera les crayons à plein temps à Peter Bergting, scénariste, dessinateur et romancier suédois, notamment connu en France pour son titre de fantasy "L'Augure", publié par Delcourt il y a bientôt 10 ans.

En lisant "L'Augure", je m'étais d'ailleurs dit que Peter Bergting trouverait idéalement sa place au sein des univers créés par Mike Mignola, tant l'influence de ce dernier sur ses dessins était évidente (et reconnue par Bergting, d'ailleurs). Dès la scène d'ouverture de "La Sorcière de Harju", le dessinateur impose son style par une scène d'attaque (figure imposée de l'assaut du zombie) chorégraphiée de manière très efficace. Les designs des créatures sont accrocheurs (avec une excellente idée pour la représentation de la sorcière), les atmosphères sont soigneusement ciselées (belle utilisation des ombres, notamment sur une superbe case représentant Baltimore) et le suspense monte bien puissance pour déboucher sur un dernier acte mouvementé.
Bref, une entrée en matière réussie pour Peter Bergting.

"Le Loup et l'Apôtre" est une mini-série en 2 parties qui prend la forme d'un "récit de survivant". Baltimore n'est pas l'acteur de l'histoire, puisque qu'il la découvre en même temps que le lecteur en interrogeant le Juge Rigo, qui est le seul Inquisiteur à avoir survécu à la mission organisée par son Ordre pour abattre le Juge Duvic, devenu un loup-garou. Ben Stenbeck revient donc une dernière fois sur le titre qu'il a co-créé et s'en donne à coeur joie en mettant en images un huis-clos gothico-gore d'une grande intensité et mené sur un rythme enlevé. Une ambiance horrifique redoutable et des scènes d'action palpitantes !

Des soldats tombent...d'autres prennent leur place...la guerre continue...

En bref

"Tant que le Roi Rouge règnera, Lord Baltimore ne pourra pas disparaître". Lord Henry Baltimore...le vétéran de la Première Guerre Mondiale...le chasseur de monstres maudit, condamné à mener une guerre impitoyable contre les forces surnaturelles...voyage avec ses camarades à travers une Europe dévastée par la Guerre et rongée par les pires fléaux. Lorsque débute l'histoire qui ouvre ce cinquième album, l'équipe se retrouve en Estonie, près d'Harju, un petit village d'où se propagent des rumeurs de sorcellerie. Après avoir sauvé une jeune femme pourchassée par un mort-vivant (non sans déplorer une perte, une autre victime dans ce conflit qui semble sans fin), les chasseurs l'accompagnent à Harju afin d'y mener l'enquête... "La Sorcière de Harju" est une mini-série en 3 parties qui marque un tournant dans l'histoire éditoriale de "Lord Baltimore" puisqu'elle est illustrée pour la première fois par un dessinateur autre que Ben Stenbeck, le co-créateur du personnage. Ben Stenbeck n'en a pas encore complètement fini avec cette série (puisqu'on le retrouve aux crayons du récit suivant, "Le Loup et L'Apôtre"), puis il laissera les crayons à plein temps à Peter Bergting, scénariste, dessinateur et romancier suédois, notamment connu en France pour son titre de fantasy "L'Augure", publié par Delcourt il y a bientôt 10 ans. En lisant "L'Augure", je m'étais d'ailleurs dit que Peter Bergting trouverait idéalement sa place au sein des univers créés par Mike Mignola, tant l'influence de ce dernier sur ses dessins était évidente (et reconnue par Bergting, d'ailleurs). Dès la scène d'ouverture de "La Sorcière de Harju", le dessinateur impose son style par une scène d'attaque (figure imposée de l'assaut du zombie) chorégraphiée de manière très efficace. Les designs des créatures sont accrocheurs (avec une excellente idée pour la représentation de la sorcière), les atmosphères sont soigneusement ciselées (belle utilisation des ombres, notamment sur une superbe case représentant Baltimore) et le suspense monte bien puissance pour déboucher sur un dernier acte mouvementé. Bref, une entrée en matière réussie pour Peter Bergting. "Le Loup et l'Apôtre" est une mini-série en 2 parties qui prend la forme d'un "récit de survivant". Baltimore n'est pas l'acteur de l'histoire, puisque qu'il la découvre en même temps que le lecteur en interrogeant le Juge Rigo, qui est le seul Inquisiteur à avoir survécu à la mission organisée par son Ordre pour abattre le Juge Duvic, devenu un loup-garou. Ben Stenbeck revient donc une dernière fois sur le titre qu'il a co-créé et s'en donne à coeur joie en mettant en images un huis-clos gothico-gore d'une grande intensité et mené sur un rythme enlevé. Une ambiance horrifique redoutable et des scènes d'action palpitantes ! Des soldats tombent...d'autres prennent leur place...la guerre continue...

8
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (642)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Lord Baltimore
Boutique en ligne
15,95€
Boutique en ligne
15,95€
Boutique en ligne
15,95€
Boutique en ligne
15,95€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)