Alimentaire, mon cher Watson !

Petite série en deux tomes adaptée du jeu vidéo sorti en 2017, lui-même spin-off de la série « Professeur Layton », « L'agence de détectives Layton – Katrielle et les enquêtes mystérieuses » n'en est pas la première œuvre dérivée : outre une série animée, quelques-unes des enquêtes ont également été adaptées en romans. Mais même si vous ne connaissez rien au support d'origine ni aux autres adaptations, vous n'aurez aucun mal à suivre les mini-enquêtes qui constituent la série.


Côté adaptation, pour avoir vu mon conjoint faire le jeu, certaines histoires m'ont semblé familières. Vérification faite auprès de lui, il semblerait que le manga reprenne fidèlement le contenu du soft, à un détail près : ici, point de fil rouge pour relier ensemble les intrigues des différentes enquêtes, totalement indépendantes les unes des autres. On suit Kat et ses acolytes d'affaire en affaire, et c'est tout.

Cet aspect « adaptation » se ressent en revanche beaucoup dans la mise en scène et la résolution des mystères, dont les éléments importants sont aussitôt représentés sous la forme de pièces de puzzle dans l'esprit de Kat. Autrement dit, si vous aimez deviner vous-même le fin mot de l'histoire, ici, tout est prémâché, et aussi capillotractées que soient parfois les énigmes, l'on n'a, hélas, aucun mal à les comprendre avant que Kat n'expose elle-même la solution. Quelque part, c'est un peu dommage, car sans ça, il serait plus compliqué de démêler tout ça. On se consolera avec les encarts de mini-jeux insérés entre chaque chapitre du tome 1. Des interludes sympathiques hélas absents du second, alors qu'ils complétaient à merveille l’œuvre tout en restant dans le thème.