9

Critique de 20th Century Boys #2

par Auray le dim. 15 nov. 2020 Staff

Rédiger une critique
Tout se complique pour eux

Après avoir fortement détaillé la nouvelle édition dite perfect de 20th Century Boys du fameux Naoki Urasawa, nous allons approfondir un peu plus sur l'histoire de cette bande de gamins qui se retrouvent plus tard, en tant qu'adulte, pour faire face à Ami, qui a un plan surdimensionné afin de détruire le monde ! Vaste programme !

C'est après Monster (Kana) et Happy (Panini Manga) que commence cette formidable saga se déroulant entre la fin du XXème et le début du XXIème siècle. Le premier tome double introduit doucement cet univers aux nombreuses ramifications, car aussi différentes soit les affaires, elles ramènent tout à un seul homme : Ami ! Pire, il s'agirait peut-être d'un camarade de jeu issu de l'enfance de Kenji ! Mais qui est-ce vraiment sous ce masque ? Sa mémoire lui fait forcément défaut !

Car, ils étaient nombreux à jouer dans la base secrète. Et on découvrira les petites histoires dans la grande qu'au fur et à mesure, le talent narratif de Naoki Urasawa excelle ici, même encore aujourd'hui ! Le deuxième tome continue sur sa lancée en présentant et en approfondissant les thématiques du premier, comme l'avenir du magasin de Kenji, la montée en puissance de la secte, ou encore les extraordinaires pouvoirs d'Ami...

Mais s'il y a bien un personnage qui m'a marqué dans ce manga, et qui arrive en grande pompe dans les pages couleurs, c'est Otcho. Ce n'est pas pour rien qu'il a été choisi pour la couverture d'ailleurs ! Il sera déterminant, et récurrent, dans cette grande histoire, représentatif de ce qu'il y a de meilleur dans le passé de Kenji.

Malheureusement, qui dit héros, dit malfrat, un autre plus mauvais fait également son apparition dans ces pages, le responsable du parti d'Ami, l'horrible Manjôme Inshû, et tout se corse lorsque l'on sait que c'est un député Japonais ! Kenji va devoir lui aussi changer de vie, vu que le mal semble s'insérer partout, et que l'on ne peut faire confiance à personne ! À personne, vraiment ?

20th Century Boys nous fait comprendre pourquoi il est culte dès le deuxième volume, tout y est, le graphisme si fin et cinématographique de Naoki Urasawa, une histoire qui se suit comme une bonne série américaine, de plus, on s'attache à tout ce petit groupe de copains d'enfance qui nous ressemble tant. Ce n'est pas Ami qui les séparera, ça jamais. Allez Kenji, le rock n'est pas mort, tout n'est pas encore dévasté ! Tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir, même au plus profond de la ville...

En bref

«J'ai tout essayé...»

9
Positif

Une vraie version perfect !

Une fable inégalable et unique avec des sauts dans le temps

Un sens de la narration inégalée

Des copains comme on voudrait en avoir

Negatif

Le nouveau confinement va peut-être retarder la suite

Auray Suivre Auray Toutes ses critiques (412)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de 20th Century Boys
Boutique en ligne
16,00€
Boutique en ligne
16,00€
Boutique en ligne
16,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)