5

Critique de Honey Bitter #6

par Tampopo24 le lun. 23 nov. 2020 Staff

Rédiger une critique
Affronter son passé

Cette année, après une pause de 12 ans (wow !), Panini reprend enfin ce shojo des années 2000 auquel son alliance de paranormal, d'enquêtes et de romance a valu son succès.

Je salue l'initiative pour les lecteurs ayant commencé la série, par contre je serai plus sévère concernant la qualité de l'objet et notamment le travail assez aléatoire des lettreurs lors de leurs retouches d'images. Si parfois, c'est tout à fait correct, d'autre fois, j'ai l'impression de voir ce que je faisais à mes débuts avec Photoshop, sauf que moi je n'étais pas une professionnelle rémunérée... Désolée pour la pique, mais ça me gâche vraiment mon plaisir de ne pas avoir une adaptation graphique correcte de bout en bout.

Pour en revenir à l'histoire, elle reprend sur le même modèle que dans les premiers tome avec ces enquêtes associant boulot et vie perso des personnages. Sur le papier, c'est original. Nous n'avons pas vraiment beaucoup de titres de ce genre en France, voire aucun, vu que le paranormal version télépathie est quasiment absent des shojos sortis chez nous malgré la popularité du thème au Japon. Cependant, la réalisation est plus bancale, elle. 

Dans un premier temps, dans ce tome 6, regroupant les tomes 7 et 8 de l'édition japonaise, l'héroïne, Shuri, est prête à affronter celui qui est à l'origine de ses traumatismes avec les hommes  : son ex Riki, avec qui elle travaille désormais... Elle décide de le confronter et pour cela de le rencontrer seule à seul, mais la jeune femme
reste prudente et commence une petite enquête sur son passé avant, faisant des découvertes choquantes. 
Puis dans une seconde partie Shuri  qui est déterminée à faire face à son passé, s'interroge sur sa relation présente avec Yôta... Entre révélations,
déclarations et soupçons, la jeune femme ne sait plus où donner de la
tête !

L'autrice tente de lancer des pistes intéressantes, pour ne pas dire originales pour l'époque dans ce type de shojo mais elle tombe un peu à côté. La réflexion autour des violences faites aux femmes avec l'héroïne comme porte drapeau tombe à plat. J'ai eu l'impression que le sujet était traité par-dessus la jambe avec un discours manquant de sévérité envers l'homme coupable des traumas de l'héroïne. On lui cherche des excuses pour justifier son comportement, et là je dis NON ! C'est trop facile. De la même façon, c'est mignon de montrer comment elle entre sur la voie de la guérison avec un garçon ultra gentil, attentif et compréhensif cette fois, qui a une attitude bien plus positive, mais ça reste extrêmement plat et je ne ressens pas vraiment d'alchimie ou de passion entre eux. C'est tiède. La seule chose positive, c'est que l'autrice montre une évolution lente et progressive de l'héroïne pour bien souligner que tout ne se fait pas en un jour.

De la même façon, ça me plait bien d'avoir des personnages atypiques en héros, un peu froids et déconnectés de la réalité. Ça change de ceux toujours rayonnants et plein d'énergie. Mais le revers de la médaille, c'est que la narration est assez molle avec eux malgré les enquêtes qui parsèment l'histoire. 

L'autrice n'a pas réussi, dans ce titre, à trouver le bon équilibre entre drames personnels et enquêtes. Les deux font inaboutis. Dans le début de ce tome, on s'intéresse un temps au passé de Riki, mais c'est brutalement interrompu par une enquête qu'on aura oubliée aussitôt le livre refermé. Dommage. Cela donne vraiment un sentiment d'inachevé et de maladresse.

Pour autant, on avance enfin après 8 tomes avec l'héroïne qui passe un cap, qui est plus apaisée et avec quelques révélations sur le mystérieux Riki. C'est déjà ça ! 

En bref

Une série qui se veut originale sur le fond mais qui ne parvient pas à transformer l'essai. Belle initiative pour les lecteurs de reprendre le titre sous forme de volumes doubles histoire de le conclure. J'aurais aimé un travail aussi soigné à l'intérieur. L'histoire avance mais pas suffisamment à mon goût et elle fait preuve de bien des maladresses dans sa forme, alors que les thèmes choisis auraient pu être intéressants. Dommage.

5
Positif

Le retour de cette série 12 ans après

Le thème des violences faites aux femmes et de la reconstruction

Des héros atypiques

Une aventure entre enquête et télépathie

Negatif

Une narration bancale

Un discours maladroit

Des personnages mous

Une intrigue qui n'avance pas assez vide

Un sentiment de trop peu

Tampopo24 Suivre Tampopo24 Toutes ses critiques (451)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Honey Bitter
Boutique en ligne
13,99€
Boutique en ligne
13,99€
Boutique en ligne
13,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)