7

Critique de Ce qui nous sépare

par ginevra le dim. 29 nov. 2020 Staff

Rédiger une critique
Qu'il est difficile de vivre loin de sa famille et de ses amis!

Bilal est étudiant en master d'histoire contemporaine en France. Sa famille est restée en Tunisie et il espère que sa sœur pourra profiter elle aussi d'une bourse pour venir étudier en France. Il a du mal à trouver sa place en particulier avec les copains de son amie Léa qui voyagent comme ils veulent. Il se sent mal dans sa peau d'arabe à Paris en butte au rejet, au racisme ambiant et aux contrôles de police au faciès. Il est inquiet parce qu'il y a des manifestations en Tunisie auxquelles participe sa sœur.

Hélène Aldeguer a écrit un scénario totalement réaliste sur le mal-être d'un étudiant tunisien dans la France actuelle. Il a beau être étudiant de haut niveau, il reste un arabe pour la plupart des gens qui le croisent. Mal à l'aise dans sa peau de maghrébin quand il discute avec des étudiants favorisés et même avec son amie Léa. Il se dispute aussi avec Ahmed, autre étudiant tunisien mais de milieu favorisé, et Yann, étudiant venu des Antilles, parce qu'ils n'ont pas forcément les mêmes préoccupations que lui.

Les dessins m'ont un peu décontenancée au début avec des personnages sans contours. Mais, ils sont expressifs et je me suis laissé entraîner dans cette histoire de mal-être d'un être déraciné. Les scènes dans le métro m'ont replongé dans mon passé francilien avec les regards torves et les réflexions peu amènes faites plus ou moins à demi-voix.

La fin est plutôt optimiste et j'ai envie de souhaiter à Bilal et Léa de passer encore beaucoup de temps ensemble sans se soucier des autres.

À découvrir pour l'ouverture aux autres qui transparait dans cet album.

En bref

Il n'est pas toujours facile d'étudier loin de sa famille et de son pays… surtout quand on est tunisien dans le Paris du XXIe siècle où la couleur de peau complique souvent les relations avec les autres.

7
Positif

histoire plausible

Negatif

ginevra Suivre ginevra Toutes ses critiques (1864)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
18,00€
Boutique en ligne
18,00€
Boutique en ligne
18,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)