6

Critique de Still Sick #1

par Tampopo24 le mar. 22 déc. 2020 Staff

Rédiger une critique
La rencontre de deux dessinatrices en perdition

Taifu, c'est un peu mon fournisseur officiel en bons yuri ces dernières années, alors je suis impatiente de découvrir chaque nouvelle sortie. Encore plus quand la couverture est dynamique comme celle-ci et que le sujet semble prometteur.

Akashi, dont c'est le premier titre que nous lisons chez nous, a en effet la bonne idée de nous proposer une histoire en 3 tomes sur des dessinatrices de manga et de doujinshi. Un thème qui n'est certes plus original depuis Bakuman ou Rin mais qui, je crois, est abordé pour la première fois chez nous dans un yuri.

Le ton est de suite donné, le titre va osciller entre le tranche de vie humoristique et dramatique et nous allons suivre la gentille rencontre de Shimizu, cheffe d'équipe au sein d'un département recherche et développement, et Maekawa, une jeune collègue dans l'administratif. La première tombe sur la seconde lors d'une convention de yuri et voit ainsi son secret éventé, elle toujours si sérieuse, est dessinatrice amateur de yuri, ces mangas mettant en scène des romances lesbiennes. Commence alors le rapprochement entre deux femmes qui avaient bien besoin d'une amie.

Ce premier tome est définitivement orienté vers une relation platonique et ce n'est pas pour me déplaire. Les deux femmes dont nous faisons la connaissance ont déjà beaucoup de choses à dire avant qu'on ne parle d'amour. Avec Shimizu, on découvre une femme complexée par sa possible orientation sexuelle, elle ne semble pas bien sûre, et qui considère sa passion pour les yuri comme un secret honteux. Avec Maekawa, c'est une jeune femme hantée par son passé, qui ne sait pas comment vivre avec ses traumas d'enfance, et qui a du mal à se lier vraiment aux autres et à s'ouvrir. La rencontre entre les deux ne peut qu'être prometteuse.

Sur le papier, elle l'est, mais dans les faits, la mise en scène assez maladroite de la mangaka gâche un peu tout. J'ai trouvé le ton beaucoup trop léger et la gestion du drame bien trop grossière pour vraiment adhérer à l'histoire se déployant devant mes yeux. Je trouve que chacun des personnages est une caricature, non pas à cause de sa caractérisation, mais à cause de la façon dont elles sont utilisées dans les différentes scènes où on les croise. Tout est exagéré, aussi bien l'humour que le drame, et ça ne passe pas avec moi. J'aime quand c'est plus subtile.

J'ai eu ce même souci avec les dessins, que j'ai trouvé souvent maladroits et fades, alors qu'on sent que les intentions derrière sont louables. La preuve quand l'autrice veut insister sur la part de noirceur de Maekawa c'est en général assez réussi avec un trait plus fin et fouillé qui me plait bien. Celle-ci a d'ailleurs bien plus de charme que sa compagne car elle est représentée comme plus complexe, plus mystérieuse, jusque dans son dessin.

En bref

Je reste donc sur ma faim après ce premier tome. J'aime le cadre avec ses héroïnes dessinatrices, mise à mal par leur passion ou leur passé, qui doivent également apprendre à gérer cette nouvelle relation inattendue et prometteuse. Mais j'ai trouvé bien trop de maladresses dans l'exécution pour le moment pour vraiment être passionnée par ce que je lis. J'attends donc les deux prochains et derniers tomes pour vraiment me faire une idée, ici nous n'en sommes qu'aux prémices et tout est à écrire.

6
Positif

Le cadre avec ses héroïnes dessinatrices

La relation platonique

Le récit des faiblesses et drames de chacune

Un thème prometteur

Negatif

Une mise en scène maladroite

Trop d'exagération

Des dessins simples et un peu fades

Tampopo24 Suivre Tampopo24 Toutes ses critiques (649)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Still Sick
5
Still Sick T.2

Still Sick T.2 Staff

Lire la critique de Still Sick T.2

8
Still Sick T.2

Still Sick T.2 Staff

Lire la critique de Still Sick T.2

Boutique en ligne
7,99€
Boutique en ligne
7,99€
Boutique en ligne
7,99€
Boutique en ligne
7,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)