Je t'aime, Emilia !

Plus qu’un tome avant la conclusion de cet arc… On sent clairement qu’on arrivé à la fin et pourtant ce dixième tome est toujours plongé en pleine action. On a déjà une idée de si le tome 11 suffira à terminer l’arc convenablement ou non.

Nous poursuivons le conflit contre Pételgeuse, et en avons enfin la conclusion. L’évêque de la Paresse tente à nouveau de prendre possession du corps de Subaru, qui a mis au point une stratégie avec Julius afin d’éviter qu’il n’y parvienne. Mais un esprit aussi vil que le sien est semblable à un parasite, et cherche désespérément à survivre et hanter ceux qui ont détruit son hôte…

En tant que tome de fin d’arc qui se respecte, le combat entre Julius, Subaru et l’évêque est tout bonnement épique. Que ce soit au niveau de leur stratégie ou du combat en lui-même, j’aurais adoré le voir en anime. Le dessin est précis et fluide, l’action est facile à suivre et je dois avouer avoir senti l’adrénaline monter tellement c’était attrayant. Le genre de combat qui marque un véritable tournant et qu’il est difficile d’égaler. Et ce n’est pas la seule chose qui fait la qualité de ce tome.

Bien qu’il se lise encore plus rapidement que les précédents, c’est un tome sublime. Du combat, de l’action, de l’amour : un ensemble qui suscite beaucoup d’émotions. Après l’anéantissement de l’évêque, Subaru doit partir en trombe pour sauver Emilia puisque sa calèche est piégée. Il arrive à temps et sauvé celle qu’il aime depuis tant de temps. Celle pour qui il lutte contre sa propre nature pour qu’elle puisse vivre en paix.

L’amour qu’il ressent pour elle, on le connaît depuis un moment déjà. Mais la déclaration qu’il lui expose dans ce tome nous émeut, c’est la consécration de tout ce qu’il a déjà subi. Et je dois l’avouer, c’est trop beau pour être vrai. C’est très bien joué : tout se passe parfaitement bien, on s’attendrait presque à une happy end mais ce serait bien trop facile. Ce tome nous fait baisser notre garde, penser qu’ils ont enfin droit à du répit mais je suis persuadé que le dernier tome ne va pas aller dans ce sens-là.

Re:Zero est véritablement un manga excellent, qui saisit parfaitement les codes et ne s’en limite pas. Plus la série avance, plus les tomes sont qualitatifs et plus je ne parviens pas à patienter entre chaque tome. Il me tarde de découvrir le dernier tome de cet arc, bien que j’appréhende quelque peu le résultat…

En bref

La fin d'arc s'annonce et cet avant-dernier tome nous plonge dans une parfaite illusion de bonheur et de victoire pour nos héros. Encore une fois, nous avons droit à un volume complet et de grande qualité, qui exprime parfaitement mon coup de cœur pour Re:Zero.

9
Niwo Suivre Niwo Toutes ses critiques (364)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Re:Zero - Re:Life in a different world from zero - Troisième arc : Truth of Zero
Boutique en ligne
6,99€
Boutique en ligne
6,99€
Boutique en ligne
6,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)