6

Critique de Le Scorpion #13

par vedge le lun. 4 janv. 2021 Staff

Rédiger une critique
Désunion de famille

On retrouve le Scorpion, que l’on a laissé quasi mourant sur un navire en partance pour l’orient à la fin du tome précédent, rétabli, et à la recherche de Méjaï.

Sa quête l’amène à se mettre au service d’une femme, forte et intrigante, et par la même sur la piste d’un personnage oublié de l’histoire de l’Égypte ancienne. Ce faisant, il entame un périple vers le tombeau d’un pharaon oublié.

Ce nouveau cycle démarre avec un nouveau dessinateur. L’ambiance graphique est proche de BD telles Indian Dreams, d’aquarelles qui privilégient l’atmosphère à la précision graphique détaillée.

Le dessin marque une rupture avec celui de Marini et, s’il ne manque pas de qualités, le lecteur assidu de Scorpion depuis le premier tome est pour l’instant un peu déstabilisé.

L’histoire attise notre curiosité et ce nouveau cycle ne manque pas d’attraits.

En bref

Nouveau dessinateur pour un nouveau cycle qui ne manque pas d’attraits sur les pas d’un personnage méconnu de l’histoire de l’Égypte ancienne.

6
vedge Suivre vedge Toutes ses critiques (2703)
Autres critiques de Le Scorpion
Boutique en ligne
13,95€
Boutique en ligne
13,95€
Boutique en ligne
13,95€
Boutique en ligne
13,95€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)