8

Critique de Fantastic Four #5

par Le Doc le mar. 5 janv. 2021 Staff

Rédiger une critique
Le Docteur Fatalis !

Cinquième épisode des 4 Fantastiques...et encore un chapitre historique des débuts de la Première Famille Marvel. Dans ce numéro, Stan Lee et Jack KIrby introduisent le personnage qui allait devenir le principal adversaire des F.F., un ancien camarade de classe de Reed Richards, un étudiant brillant fasciné par les arts mystiques et qui allait pousser un peu trop loin ses recherches dans le domaine de l'occulte pour finir défiguré, prisonnier d'une armure et d'un masque au design mémorable (et qui allait déjà être sensiblement amélioré dès sa deuxième apparition).

Les origines de Victor Von Fatalis sont ici racontées en cinq cases, avant d'être étoffées au fil des années (notamment concernant les éléments tragiques qui ont mené à son obsession pour les "expériences interdites"). Dans F.F. #5, il kidnappe l'Invisible pour obliger les membres masculins à travailler pour lui : grâce à sa machine à remonter le temps (à l'apparence aussi simple qu'efficace), il envoie Reed, Ben et Johnny dans le passé pour récupérer le trésor de Barbe-Noire, qui recèle des pierres magiques ayant autrefois appartenu à Merlin (première mention de "gemmes de pouvoir" dans l'univers Marvel, j'ai l'impression).

Ce voyage dans le temps est l'occasion d'une grande aventure légère et bondissante, faisant des F.F. des héros de swashbuckler. Et par un étrange paradoxe, Ben Grimm devient lui-même Barbe-Noire, ce qui lui fait perdre la tête quelques instants (ce qu'on peut comprendre aisément...et on sympathise plus avec Ben qu'avec Reed qui le regarde d'un air paternaliste) avant l'arrivée d'une tornade qui balaye tout sur son passage (quelle coïncidence !). 

Et ce n'est pas fini (il se passait beaucoup de chose dans un comic d'une vingtaine de pages en ce temps-là) puisque de retour dans le présent, c'est l'heure du combat contre Fatalis, l'occasion pour l'Invisible de montrer qu'elle n'est pas qu'une demoiselle en détresse, ce que le début de l'épisode pouvait laisser craindre.  Malgré les efforts des F.F., Fatalis parvient à s'échapper...pour pouvoir former dès l'épisode suivant un "Duo Diabolique"...

Ce #5 est également un numéro historique du point de vue artistique : il s'agit du premier épisode des F.F. encré par Joe Sinnott et on voit d'emblée la différence avec Dick Ayers, l'encreur régulier du titre. Je ne déteste pas le travail de Dick Ayers, hein...mais dès cette collaboration initiale, l'ensemble est plus beau, les traits plus harmonieux. Pour moi, Joe Sinnott fait partie des meilleurs encreurs de Kirby (et du comic-book des F.F. tout simplement) et les deux feront des merveilles dès que Sinnott s'installera durablement à partir de F.F. #44.

En bref

8
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (792)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Fantastic Four
Boutique en ligne
32,00€
Boutique en ligne
32,00€
Boutique en ligne
32,00€
Boutique en ligne
32,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)