7

Critique de Mieruko-Chan : Slice of Horror #1

par MassLunar le jeu. 7 janv. 2021 Staff

Rédiger une critique
Quand je snobe mon sixième sens

Dans la rubrique manga-horreur, j'invoque Mieruko-chan : slice of horror  pour son équilibre glauque et absurde à la fois. Ce premier volume, par son humour noir qui ne lésine pas sur un fantastique bien glauque et effrayant , m'a rappeler une lointaine lecture du premier volume de Scary Town, un titre encore plus absurde dans lequel le cauchemar émergeait de manière presque anodine dans notre quotidien respectif.

En tout cas, c'est dans cet esprit que se situe l'intrigue de Mieruko-chan puisque ce manga nous conte l'histoire de Miko, une jeune fille plutôt timide, qui a la malheureuse habitude de voir des esprits glauques et cauchemardesques à souhait. Mais Miko a tout de même des tripes puisque pour se défendre contre ces apparitions morbides, elle décide de les ignorer ! Tout simplement ! Autant dire qu'à sa place, je me serais par la première fenêtre venue car les apparitions sont plutôt flippantes. Le mangaka Tomoki Izumi ( dont c'est le premier titre publié dans nos contrées) aime particulièrement le jump-scare puisqu'il multiplie les apparitions sur des planches toutes pleines au détour d'un zeste de suspense. L'horreur est bienvenue, le côté moribond de ces esprits est très réussie avec un trait qui ne lésine sur l'ultra-expressive, sur les yeux ténébreux et cadavériques, sur la hachure, la trame qui tâche... bref c'est jolie et mignon tout plein ! Et les mordues d'horreurs trouveront leur compte sans peine. Toutefois , la formule s'avère assez répétitif...

En effet, l'esprit apparait soudainement dans le quotidien de Miko, cette dernière au prix de divers subterfuges fait tout pour l'ignorer, l'esprit finit par s'en aller et ainsi de suite... Ce premier volume expose une intrigue qui se résume avant tout en une suite de sketchs horrifiques si ce n'est quelques petites nuances scénaristiques comme l'épisode avec le chat abandonné ou encore le petit-déjeuner en famille à la fin de ce premier tome qui peut éventuellement présager un contenu plus profond par la suite. 

On peut en tout cas donner au scénario une petite note d'encouragement et voir ce que nous proposera le tome 2 quand aux aventures horrifico-comiques de Miko ! 

En bref

Malgré une recette déjà répétitive, ce premier tome de Mieruko-chan peut s'avérer encourageant si le mangaka décide d'exploiter les quelques nuances tout en profondeur qu'il a grainé dans ici et là dans ce premier volume; A voir donc ce qu'offrira le tome 2 . Toujours est -il que cet équilibre de l'absurde, de la frayeur et du glauque est plutôt correct , notamment grâce à un design horrifique assez inspiré.

7
Positif

Un petit bestiaire spirituel de l'horreur riche en odeurs putréfiés

Une héroïne mignonne comme tout qui a vraiment de sacrés tripes !

Quelques petits détails scénaristiques plutôt encourageants pour la suite

Negatif

Un scénario pratiquement basé sur des sketchs dont le schéma s'avère vite répétitif ( en espérant que le tome 2 brise rapidement ce cercle)

MassLunar Suivre MassLunar Toutes ses critiques (217)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Mieruko-Chan : Slice of Horror
Boutique en ligne
6,99€
Boutique en ligne
6,99€
Boutique en ligne
6,99€
Boutique en ligne
6,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)