8

Critique de L'oiseau rare #2

par vedge le ven. 15 janv. 2021 Staff

Rédiger une critique
Arnaque et zoologie

Ce diptyque porte bien son nom car c’est lui, l’oiseau rare. Les auteurs ont su, par le scénario, la mise en page, les personnages, nous plonger dans ce Paris à la gouaille facile, alliant la débrouillardise et l’inventivité à l’émotion.

Eugénie, jeune orpheline, fait face à son destin sans rien concéder de ses rêves, avec une volonté farouche cachée dans un corps de jeune ingénue. Ses mais l’accompagnent dans une tentative d’arnaque à plusieurs niveaux, au détriment de la grande actrice Sarah Bernard.

Grâce à cela, et non sans risques, cette famille de cœur, non de sang, pourrait atteindre son objectif : faire revivre le théâtre « L’oiseau rare » ; Du moins un équivalent pour que chacun d’eux puisse s’y épanouir dans son art.

Le dessin de Stalner, précis et plein d’émotion, sert à merveille ce récit à l’intrigue solide et aux personnages attachants. A lire et relire, quand le confinement vous fera broyer du noir.

En bref

Fin d’un diptyque tout en émotion, plein d’optimisme et de persévérance. Les personnages attachants, ne reculent devant aucun obstacle pour arriver à leurs fins, : acquérir un lieu qui puisse remplacer le cabaret « L’oiseau rare » jadis parti en fumées.

8
vedge Suivre vedge Toutes ses critiques (2338)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de L'oiseau rare
Boutique en ligne
8,99€
Boutique en ligne
8,99€
Boutique en ligne
8,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)