8

Critique de Fantastic Four #1

par Le Doc le dim. 17 janv. 2021 Staff

Rédiger une critique
Les légions du Prince des Mers

Avec le temps, ces épisodes spéciaux que sont les annuals sont devenus de plus en plus anecdotiques. Mais aux débuts de l'univers Marvel tel que nous le connaissons, les numéros annuels racontaient régulièrement des passages importants de la vie des héros. Et pour le premier des Quatre Fantastiques, Stan Lee et Jack Kirby ont concocté une invasion venue des profondeurs. Le récit a été publié juste quelques mois après la précédente apparition du Prince des Mers dans Fantastic Four #14. Namor était alors l'adversaire régulier des F.F. (mais pas leur ennemi juré) et entre ces deux numéros (les informations manquantes ont été révélées plus tard dans la maxi-série Saga of the Sub-Mariner), l'atlante a enfin retrouvé son peuple.

Les premières pages montrent Namor reprendre sa place sur le trône d'Atlantis au cours d'une cérémonie en grande pompe. Il a à ses côtés sa fiancée Lady Dorma, au grand déplaisir du seigneur de guerre Krang qui s'était rapproché d'elle pendant l'absence de son souverain. La première décision de Namor est de faire payer à l'humanité ses crimes contre le peuple atlante, en vrai "fils vengeur". Pendant ce temps, la vie continue au Baxter Building. La Chose et la Torche se chamaillent, ce qui n'est pas sans causer quelques dégâts. La famille décide alors de prendre des vacances en pleine mer, une croisière où ils ne vont pas faire que s'amuser...

Lee et Kirby font un bon usage des pages supplémentaires accordées par le format. Les éléments sont bien dosés : le côté soap, la première confrontation et l'ultimatum avant l'assemblée à l'O.N.U. La scène permet aux acteurs de raconter l'histoire des Atlantes et revisiter les origines de Namor pour la première fois depuis les années 40. Le scientifique qui dévoile ces détails n'est autre que le Prince des Mers, ce dont ne se doute pas Reed. Un Reed vindicatif (toujours jaloux de Namor, n'est-ce pas ?) et prompt à déclarer la guerre, ce qui ne manque pas d'arriver...

Le dernier acte est l'invasion éclair, un conflit qui a toujours quelque chose de personnel ce qui ajoute à la tension et aux rebondissements. La décision que prend Namor dans les dernières pages participe à la complexité du personnage et après cette action échevelée, c'est toujours intéressant de terminer sur une case amère, qui montre bien que le fier atlante n'était pas qu'un simple "ennemi" des Quatre Fantastiques.

L'annual comprend aussi une histoire courte qui revient sur la première rencontre entre les F.F. et Spider-Man (qui avait eu lieu dans Amazing Spider-Man #1) en lui accordant un chouïa plus de place. La vignette joue sur la situation bien connue des "héros qui se battent sur un malentendu avant de s'expliquer" et ce premier contact se fait sur une base amusante. Stan Lee allait ensuite monter une petite rivalité entre Peter Parker et Johnny Storm avant que le Tisseur fasse partie de la famille quelques années plus tard.


En bref

8
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (711)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Fantastic Four
Boutique en ligne
32,00€
Boutique en ligne
32,00€
Boutique en ligne
32,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)