8

Critique de Fantastic Four #3

par Le Doc le dim. 17 janv. 2021 Staff

Rédiger une critique
Vive les mariés !

Pendant au moins la première année et demie de publication des 4 Fantastiques, il y a eu une sorte de "triangle amoureux" entre Mr Fantastic, la Fille Invisible et le Prince des Mers. Puis les choses ont commencé à changer quand Namor a retrouvé son peuple. Reed a demandé la main de Sue dans le #35 (la première apparition de l'Homme-Dragon) puis les fiançailles ont été fêtées dans le #36 (première réunion des Terrifics). Les aventures se sont enchaînées (dans le #40, un Ben déchaîné brise les mains de Fatalis) et le mariage du siècle a enfin eu lieu dans le troisième annual, qui se déroule chronologiquement entre le #43 et le #44. 

Pour se venger de l'humiliation subie, Fatalis utilise une nouvelle machine de son invention pour perturber le mariage de Reed et Sue. Grâce à son transformateur psychique, il manipule les esprits d'une impressionnante galerie de vilains qui viennent gâcher la fête. Ce numéro a été pensé comme un véritable événement et tout est au rendez-vous : de l'humour, des références internes (Millie le Mannequin et Irving Forbush sont mentionnés...mais pas dans la traduction de Lug avant d'être rétablis dans celle de Panini), de l'action à gogo superbement chorégraphiée par Jack Kirby (dommage tout de même qu'on lui ait collé Vince Colletta à l'encrage...Joe Sinnott est arrivé juste après sur la série mensuelle).

La profusion de personnages (à l'époque de ma première lecture, il y a bien longtemps, je ne connaissais pas encore tous les vilains présents comme La Licorne, le Fondeur et même le Super-Skrull) n'empêche pas les combats d'être fluides et l'absence de certains protagonistes est même expliquée. Et tout cela en seulement 23 pages très bien remplies...

Tout est résolu grâce au Gardien (et dire qu'il avait fait le voeu de ne jamais intervenir !) qui fait office de deus-ex-machina (ce qui est aussi l'occasion d'un nouveau "photo-collage" de Kirby pour illustrer le passage dans une autre dimension) avant que la cérémonie puisse enfin se dérouler sans encombres. Le service de sécurité n'a plus laissé entrer personne...et même pas Stan Lee et Jack Kirby !

C'est par cet épisode que s'est terminée la publication des F.F. dans la revue Marvel. Un numéro 14 avait été annoncé...mais la censure était passée par là. Lug a tout de même tenu bon et deux ans plus tard, les Fantastiques ont intégré une nouvelle collection d'albums grand format dont les premiers furent Les Inhumains sont parmi nous et La saga du Surfer d'Argent (je passerai d'ailleurs directement à la Trilogie Galactus pour le prochain billet).


En bref

8
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (711)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Fantastic Four
Boutique en ligne
32,00€
Boutique en ligne
32,00€
Boutique en ligne
32,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)