9

Critique de Une Aventure des Fantastiques #2

par Le Doc le sam. 23 janv. 2021 Staff

Rédiger une critique
Les Fantastiques contre Dieu !

"Faisons les combattre Dieu !"...c'est ainsi que Stan Lee aurait décrit en quelques mots l'aventure des Quatre Fantastiques qui a commencé au #48, une saga devenue légendaire dans l'Histoire des Comics. En 1966, Jack Kirby avait pris de plus en plus d'importance dans l'élaboration des histoires. Suivant sa fameuse méthode, Stan Lee donnait quelques notes et attendait la réception des pages pour élaborer les dialogues. Il ne faut pas oublier un autre élément important dans le succès des F.F. : l'arrivée de Joe Sinnott au #44. Le duo qu'il a formé avec Jack Kirby a propulsé la série vers des sommets, le superbe encrage de Sinnott harmonisant et magnifiant les compositions du King (quand on compare avec les périodes Dick Ayers, Paul Reinman ou encore Vince Colleta, il n'y a pas photo) et donnant au titre une véritable unité graphique pour de nombreuses années à venir. 

Les #48 à 50 ont reçu postérieurement l'appellation "Trilogie Galactus" mais il est amusant de voir qu'à une époque où on ne pensait pas encore en "arcs narratifs pour TPB", la construction des histoires était vraiment différente. Car le #48 débute par la fin de l'intrigue avec les Inhumains, un final dramatique puisque Maximus le fou piège son peuple derrière un dôme impénétrable fait d'énergie négative, empêchant Johnny Storm de pouvoir rejoindre sa bien-aimée Crystal. Mais la Torche n' a pas le temps de pleurer car à peine rentrés à New-York en page 8, les F.F. assistent à un étrange phénomène : le ciel est en feu. Paniqués, les New-Yorkais s'en prennent au plus jeune membre de l'équipe, qui sera sauvé par la Chose. Puis le ciel se dégage et tout  revient à la normale (un début vraiment tendu, qui montre bien que les scénaristes ne perdaient alors pas de temps pour faire grimper les enjeux). Quelques heures plus tard, les F.F. découvrent une nouvelle vision dans les cieux, une ceinture de météorites provoquée par le Gardien. Rompant une nouvelle fois son serment de ne jamais intervenir, Uatu a essayé de dissimuler la planète Terre aux yeux du Silver Surfer, le héraut de Galactus, le dévoreur de planètes.

En découvrant les pages de Jack Kirby, Stan Lee s'est demandé qui pouvait bien être cette silhouette argentée parcourant l'espace sur un surf. Kirby lui aurait alors dit qu'un être comme Galactus aurait besoin d'un "héraut" pour lui trouver les planètes dont il a besoin pour survivre. C'est Jack qui a créé le Surfer...mais c'est bien Stan qui lui a donné sa personnalité qu'il développera notamment dans la première série Silver Surfer en 1968.

Dans le #49, les F.F. tentent de combattre un adversaire qui les remarque à peine car pour Galactus, nous ne sommes que des fourmis. Devant les regards des New-Yorkais médusés, les F.F. tentent de retarder l'inéluctable pendant que la Torche est envoyé en mission par le Gardien pour mettre sur la main sur le seul objet capable de faire reculer le Dévoreur (dans une autre réalité, c'est Reed qui a été choisi mais sa curiosité a été fatale et il est revenu bien trop tard). Mais loin de l'action, des choses importantes se jouent aussi sur un registre plus intimiste. Car après un premier round contre la Chose, le Surfer a atterri chez Alicia et c'est la jeune aveugle qui va jouer un rôle décisif en touchant le coeur du Surfer au moment où les F.F. désespèrent de pouvoir sauver la Terre. Alicia va réveiller des sentiments que le Surfer n'avait pas connu depuis longtemps et il se retourne alors contre son maître, gagnant du temps pour le retour de Johnny.

Le côté humain est toujours important au coeur du spectacle et c'est ce qui fait aussi la force de la série depuis le début. Le #50 le montre bien : Stan et Jack passent dix pages après le départ de Galactus à se concentrer sur les personnages, sur leurs situations personnelles (le drame de la Chose, les disputes de Reed et Sue, Johnny qui reprend ses études même si ses pensées le ramènent toujours à la jeune inhumaine dont il est tombé amoureux), mettant en place efficacement les éléments qui alimenteront les épisodes suivants...

En bref

9
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (711)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Une Aventure des Fantastiques
Laissez un commentaire
Commentaires (0)