9

Critique de BLUE GIANT SUPREME #2

par Kikô2401 le lun. 15 févr. 2021 Staff

Rédiger une critique
En groupe, on est plus fort

Après avoir quitté Dai en plein doute sur ses capacités et nostalgique de ses racines, nous le retrouvons devant un public réduit impressionné par sa technique.

Il songe, à présent, à monter un groupe et part à la recherche de partenaires car il a fait le tour de tout ce qu’il pouvait faire seul, et pense à changer de ville.

Pour cela, il écume un grand nombre de bars, toujours à Munich, pour écouter des groupes jouer. Il tombe sur une contrebassiste ayant un son puissant et jette son dévolu sur elle. Toutefois, celle-ci refuse car elle se méfie (ne le connaissant pas, ne l’ayant pas écouté jouer,…), mais lui dit qu’elle rentre chez elle, à Hambourg.

Ainsi, notre saxophoniste préféré décide de partir à Hambourg, dans le but de la retrouver. Seul problème, Hambourg est le deuxième plus grande ville du pays mais cela ne stoppe pas Dai. Il se rend tous les jours dans le plus vieux magasin de musique d’Hambourg, espérant la trouver.

En cherchant cette contrebassiste, il tombe sur un bar, le F#, qui a la particularité d’être une scène ouverte de jazz. Ainsi, Dai peut démontrer sa technique devant un public plus large et surtout à d’autres musiciens.

Ce tome est dans la lignée du premier : les dessins sont toujours aussi plaisants, on ressent l’impression de puissance qui se dégage des musiciens.

Dai, par sa détermination, continue de fasciner les personnes qui le croisent et celles-ci, à la fois intriguées et touchées, lui apportent leur aide.

L’auteur nous gratifie d’un chapitre, sans parole. Le chapitre 12 intitulé « Let’s get lost » est un pur régal, moment où les amis de Dai lui disent au revoir avant de le laisser partir pour Hambourg.

Tout comme le tome précédent, à la fin du tome, nous avons droit à deux bonus track :

- Le premier de 4 pages, sur une interview du vendeur du magasin de musique, toujours situé après l’histoire ;

- et un autre en couleurs, de 8 pages, tiré du weekly post, où l’on voit Dai répéter face au fleuve d’Hambourg, avec des passants qui s’amassent dans son dos pour l’écouter jouer.

En bref

La suite des aventures de Dai en Europe est vraiment passionnante. On prend du plaisir à suivre ses pérégrinations. C'est toujours un coup de coeur !

9
Positif

les dessins

les personnages

l'immersion

l'identification au personnage principal

Negatif

une légère lenteur, mais utile au récit

Kikô2401 Suivre Kikô2401 Toutes ses critiques (27)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de BLUE GIANT SUPREME
Boutique en ligne
7,60€
Boutique en ligne
7,60€
Boutique en ligne
7,60€
Boutique en ligne
7,60€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)