7

Critique de Masked noise #17

par Tampopo24 le sam. 20 févr. 2021 Staff

Rédiger une critique
Trouver sa voie

Ce shojo musical aux personnages à fleur de peau approche petit à petit de la fin maintenant. Nous voilà avec son avant-dernier tome, bien fin au passage...

Tout semblant enfin apaisé pour les personnages, nous les voyons dans ce tome prendre tous leur envol dans des directions différentes mais qui leur ressemble. Cela a a donc une douce teinte mélancolique qui a encore fait chavirer mon coeur sensible. Décidément j'aime beaucoup la poésie des compositions de Ryoko Fukuyama. C'est doux amer avec un espoir qui tarde à venir et beaucoup de mélodrames dans la recherche de soi des personnages. Son trait dégage une puissance folle et est très mode en même temps, un peu comme Ai Yazawa fut un temps.

Ici, Yuzu, qui a enfin réussi à rompre avec son passé, rend enfin sa liberté aux membres de son groupe pour lui même continuer à régler sa situation personnelle. J'ai été très touchée par le court chapitre où on le voit avec sa mère, cette femme qui a tant de mal à faire le deuil de son mari adoré. J'ai eu la gorge toute serrée face à la pression mise sur les épaules de ce frêle jeune homme qui pourtant l'a portée avec beaucoup de brio. Mais l'autrice m'a laissé frustrée donnant plus la part belle aux autres personnages qu'à lui, alors il y a intérêt qu'elle prépare quelque chose d'excellent pour lui dans le prochain et dernier tome, mais je ne m'inquiète pas trop.

Quand je vois la beauté de ce qu'elle fait avec les autres, ça me rassure dans mes craintes concernant Yuzu. En effet, tout tranquillement dans ce tome, elle nous montre comment chacun a surmonté ses blocages. Momo parvient enfin à composer la musique qu'il veut pour celle qu'il désire depuis toujours. Alice est redevenue elle-même et sa voix s'en retrouve transformée ce qui attire tous les regards sur elle. Kuro est libéré de son vieil amour à sens unique et retrouve l'espoir avec la pétillante An. Quand à Haruyoshi malgré ses craintes tous ses rêves pro et perso semblent se réaliser. Ils avancent tous vers la voie qu'ils désirent et ça met du baume au coeur.

Cependant à vouloir raconter cette marche en avant de chacun, j'ai trouvé que cette fois la plupart des chapitres perdaient en force d'impact. Le mélo en moins, ça devient plus classique et un peu plus fade. Certes c'est toujours mignon tout plein et on s'est beaucoup attaché aux personnages ce qui aide, mais c'est plus plan plan et moins enlevé. En plus, comme les groupes sont un peu en pause en attendant ce qui se prépare à Rock Horizon, on les voit peu jouer et c'était ce qui donnait le plus de vie, alors j'ai été moins emportée par ce tome.

En bref

A un tome de la fin, Tyoko Fukuyama calme le jeu et nous montre des héros enfin plus serein qui ont trouvé leur voie. C'est adorable et ça fait du bien de les voir apaisés, mais ça manque un peu de rock'n'roll !

7
Positif

Une belle évolution des personnages

Moins de drame

Chacun trouve sa voie

Un chapitre déchirant sur Yuzu et sa mère

L'espoir d'un final qui envoi !

Negatif

Moins percutant que les tomes précédents, plus calme

Pas assez de Yuzu

Un tome trop court

Tampopo24 Suivre Tampopo24 Toutes ses critiques (631)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Masked noise
Boutique en ligne
6,90€
Boutique en ligne
6,90€
Boutique en ligne
6,90€
Boutique en ligne
6,90€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)