8

Critique de Golden Sheep #3

par Sachiko-chi le mar. 23 févr. 2021 Staff

Rédiger une critique
"Pour une jeunesse bien réussi : Plantez-vous sur toute la ligne, et saupoudrez le tout avec de beaux remords..."

On est arrivé au terme de cette courte saga, et on peut enfin connaître la conclusion, et ce que la mangaka a décidé de faire de ses personnages.

Si le tome 1 avait été un coup de cœur, le deuxième l’avait été moins, mais celui-ci remonte clairement. La seule chose je n’ai pas réussi à retrouver c'est toute l’émotion que j’avais pu ressentir dans le premier, ce qui m’avait vraiment remué, percuté. J’ai été touché par ce qui s’est passé dans le tome, mais pas assez pour y verser ma petite larme.

La mangaka a quand même ce quelque chose dans son style, qui permet une jolie écriture des personnages, une façon mature de traiter ses personnages et qui vient vraiment sortir le titre du lot.

Dans ce tome, la mangaka vient conclure son récit et le futur de ses personnages. On va vraiment pouvoir les suivre chacun de leur côté. Alors que Tsugu et Sora étaient partis à Tokyo, Yushin de son côté avait une compétition de boxe sur Tokyo, et les trois se sont retrouvés, laissant Asari toute seule dans leur lycée.

Asari était le personnage pour lequel j’avais le moins d’empathie, je la trouvais puérile et vraiment idiote, et d’entrée, la mangaka vient la développer. On se rend compte que tout acte n’est pas sans conséquences, et ici on voit ce qu’elle vit. C’est vraiment difficile comme situation, et elle s’est vraiment montée la tête bêtement… On découvre aussi une partie de son passé, des difficultés qu’elle a rencontré et encore une fois une triste réalité… Mais elle a pu compter sur ses amis à l’époque, qui ont été présents, et elle s’est fermée bêtement à eux en grandissant…Dans ce tome, elle va même prendre un peu de maturité et d'aplomb qui vont lui permettre de mieux rebondir.

Dans ce tome, comme conclusion, la relation entre Yushin et Sora m’a posé quelques soucis… Chacun ayant eu pitié de l’autre, chacun s’excusant de son comportement, ou encore chacun s’aimant et se détestant. Leur relation reste très compliquée, mais je pense que le message surtout qui doit ressortir, c’est que malgré leur passé, et les difficultés rencontrées, ils vont continuer à avancer, tout en maintenant un lien entre eux. Certes très fin, mais tout de même présent.

Sora est celui qui a pris vraiment le plus de confiance en lui ! On voit vraiment la différence par rapport au premier tome, il n’hésite pas à s’exprimer, et cette confiance se ressent, lui donne un certain charme qui le rend plus attrayant auprès des filles notamment. Je trouve juste dommage que ses sentiments pour la fille dont il est amoureux ne soient pas plus développés ou travaillés…Yushin a lui aussi un développement intéressant mais moins bon que celui de Sora, il va beaucoup changer sa façon de penser ou de percevoir les choses. Changer de camp aussi, et défendre les personnes qui doivent être défendus.

Tsugu en finalité, c’est celle qui me donne l’impression d’avoir été la moins travaillée… Elle retrouve sa mère et ses sœurs, ce lien filial qui est important et dont elle ne mesurait pas forcément l’importance. Mais outre le fait qu’elle n’ait pas le meilleur développement à mon goût, c’est tout de même le personnage le plus important de cette saga. Elle est le lien, c’est elle qui a permis à ses amis de renouer, de se retrouver, elle porte vraiment cette amitié. Elle est pour moi le pilier, si elle n’avait pas été présente, les conséquences auraient été terribles et pour ses trois amis, aucun d’eux n’aurait été épargné s’ils ne s’étaient pas accrochés à elle.

Pour conclure cette petite saga, je peux ajouter qu’elle possède une jolie morale, la vie est faites de rêves que l'on arrive à réaliser et d'autres que l'on n'arrive. Les relations se font, se défont mais peuvent très bien se refaire comme Yushi et Sora ou Tsugu et Asari. Chaque personnage va tracer son propre chemin, en laissant le passé bien derrière lui.

Pour terminer cette chronique, je vais parler très rapidement de la petite histoire qu’il y a à la fin de ce tome. Je pense qu’elle ne plaira pas à tout le monde, c’est un sujet plutôt sensible, la mangaka traite de la vie, de la mort, de la réincarnation en être humain, animal, végétal. Cette histoire m’a vraiment beaucoup plu, je l’ai trouvé plaisante et très dure à certains moments aussi. Elle aborde aussi des thématiques compliquées, comme élever un enfant seule, ou essayer de tirer le positif de certaines situations qui nous semblent être mal. J’en demanderai presque plus, sur notamment le fonctionnement de ce monde, mais elle se suffit à elle-même pour tout bien saisir.

En bref

Ce troisième tome conclut très bien cette saga, l'émotion n'a pas aussi présente que durant le premier, mais j'ai été touché par leurs réflexions, et leurs décisions. On voit très bien les évolutions de chacun pour qu'ils puissent tous mieux avancer, et une très belle leçon pour nous, lecteurs.

8
Positif

Les dessins toujours aussi sympathiques

Un excellent travail sur les personnages et leur développement

On sent l'évolution de chacun

Une jolie morale de fin

Une petite histoire très intéressante à la fin qui porte à réflexion

Negatif

Tous les développements ne sont pas égaux

Pas d'émotions aussi fortes que dans le premier

Sachiko-chi Suivre Sachiko-chi Toutes ses critiques (122)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Golden Sheep
9
Golden Sheep T.1

Golden Sheep T.1 Staff

Lire la critique de Golden Sheep T.1

Boutique en ligne
7,99€
Boutique en ligne
7,99€
Boutique en ligne
7,99€
Boutique en ligne
7,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)