7

Critique de Buck Danny #58

par vedge le lun. 22 mars 2021 Staff

Rédiger une critique
Abandonnez toute espérance

En trois tomes denses et rythmés, les auteurs auront mis en scène le vecteur probable de notre extinction. La fonte du permafrost, ou ici, les prélèvements de carottes dans la glace des pôles, mettra assurément à jour des virus. Vieux de plusieurs millions d’années, notre jeune race humaine n’a aucune chance de créer assez vite des anticorps pour y résister. Comme le montre aujourd’hui le COVID, le risque de mutation rapide pourrait empêcher la mise au point d’un virus. C’est autour de ce scénario probable que Buck Danny, passant de l’attirance à la déception, mettra, avec ses deux inséparables amis, tout en œuvre pour que ce virus ne soit pas dissipé sur les USA.

Ce tome 58 qui conclut la trilogie est aussi bien écrit et dessiné que les précédents. Il est toujours frustrant d’attendre la sortie d’un autre tome pour finir une histoire, mais cela en valait la peine.

La collaboration des deux auteurs fonctionne bien et a relancé la série avec un groupe occulte ennemi à la James Bond puissant, sans scrupule, avide de pouvoir et d’argent. Ceux-ci nous promettent d’intéressantes suites.

En bref

Fin d’un triptyque autour d’une attaque par un virus mutant virulent, pouvant contaminer une grande part de l’humanité ; Nos héros parviendront-ils à empêcher que ce fléau soit répandu ? Un excellent tome conclusif.

7
vedge Suivre vedge Toutes ses critiques (2702)
Autres critiques de Buck Danny
Boutique en ligne
12,95€
Boutique en ligne
12,95€
Boutique en ligne
12,95€
Boutique en ligne
12,95€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)