7

Critique de Men's Life #2

par Sachiko-chi le dim. 28 mars 2021 Staff

Rédiger une critique
Un traitement intéressant des sentiments !

Un deuxième tome que j’ai préféré au premier, la crédibilité reprend tout doucement sa place, et ça fait plaisir ! J’espère que la mangaka va continuer comme ça pour la suite, en tout cas, pour ma part, ce titre ne souffre pas de la comparaison avec L-DK, je prends ce titre comme il m’est présenté.

Dans ce tome 2 on retrouve nos personnages du club de volley dont fait parti Mio, puisqu’elle a pris la place de son frère Yuta complètement irresponsable. Les garçons rencontrent un problème c’est qu’ils doivent se partager le planning du terrain avec le club de basket, pour pouvoir s’entraîner. Il va bien falloir qu’ils règlent leurs différends. Dans mon idée, j’aurai imaginé une rencontre sportive pour se départager, comme l’idée du manga le laisse penser, mais il n’en est rien de tout ça. La mangaka a prévu un tout autre scénario pour ses personnages, elle les voit se travestir, et chaque club doit récupérer le plus de photos avec des inconnus dans la rue.
L’idée est intéressante sur plusieurs points, tout d’abord, la mangaka joue avec l’idée de base de ce titre. C’est-à-dire Mio qui porte une tenue de garçon pour remplacer son frère, mais là c’est l’inverse, et c’est un clin d’œil intéressant. Certains garçons du club vont devoir se vêtir d’une tenue plus féminine et appâter les passants de la gent masculine de préférence. Et c’est ici, le deuxième point intéressant, Mio va devoir porter une tenue plus féminine et se confronter aux gens. Mais il ne faut pas oublier qu’elle est très mal à l’aise en société, et la mangaka le rappelle. Donc on retrouve une protagoniste qui n’est pas du tout dans son élément, qui panique un peu et qui a besoin de reprendre confiance en elle. J’ai vraiment apprécié que le rappel soit fait puisque c’était quand même une idée importante de ce récit. J’ai tout de même ma petite déception ici, j’aurai vraiment aimé que le volley soit un peu plus mis en avant, parce qu’il a été un petit peu oublié (heureusement que ce n’est pas non plus un manga de sport…)

Rin et Mio dans ce tome se rapprochent beaucoup, la mangaka a mis plus l’accent sur la romance entre nos personnages, parce que oui, c’était inévitable, elle se concentre sur les sentiments des personnages, leurs réflexions et ce qu’ils ressentent. Et là, elle marque des points, parce que Rin a une réaction qui me plaît énormément ! J’apprécie pas mal les titres, où les personnages se travestissent de cette manière pour s’intégrer ou par nécessité, je pense notamment au connu Host Club, un titre phare du genre. Généralement, les personnages masculins sont souvent choqués, surpris de découvrir des sentiments pour un personnage masculin. Alors que Rin est très mature, il analyse ce qu’il ressent, ce qu’il se passe en lui, et n’est nullement choqué ou autre d’avoir des sentiments pour une personne de type masculin. C’est vraiment appréciable d’avoir ce regard calme, sans préjugés, c’est vraiment concentré sur le sentiment en lui-même et non sur le genre de personne par qui il est attiré. C’est vraiment une très bonne idée, et qui renvoie une très bonne image de ce personnage. D’ailleurs, je l’apprécie vraiment de plus en plus, il est très mature, posé, réfléchi, prévenant et finalement pas si bête ! C’est vraiment grâce à lui que ce manga reprend en crédibilité, et ça fait plaisir !

Notre jumeau de type mâle répondant au nom de Yuta fait son retour dans ce tome, je pense que ce sera de courte durée, mais il est là. Classique, chacun prend des nouvelles de l’autre, mais sa petite escapade au lycée n’est pas sans conséquences, cela va nous permettre d’approfondir le personnage de Mio, et notamment son passé. On comprend pourquoi elle s’est renfermée sur elle, et elle ne voulait plus avoir de contact avec les autres, de peur de ne pas réagir comme les autres personnes le veulent. C’est une affaire assez bateau et triste, de la jalousie terriblement mal placée et que je ne comprends pas, on ne le répétera jamais assez mais une personne n’est pas un terrain, et y a pas de droit de propriété…

Ce que je trouve dommage encore avec cette saga, c’est que les autres joueurs du club de volley ne sont pas beaucoup mis en avant. On ne sait pas grand-chose sur eux, je ne pourrai même pas citer leurs noms tellement je n’en ai aucun souvenirs… En revanche la mangaka à la fin nous réserve un petit chapitre bonus durant lequel on découvre un chouillas de leurs personnalités et de leurs vies en colocations dans leurs chambres. C’est toujours un plus agréable !

En bref

Un deuxième tome qui est meilleur que le premier. Les personnages sont plus sympathiques et plus crédibles que dans le précédent. Les problèmes de Mio ne sont pas oubliés et c'est intéressant de le voir traité.

7
Positif

Des dessins sympathiques

Les problèmes de Mio qui sont mis en avant

Rin qui relève la crédibilité du titre, et qui est vraiment mature

Le petit chapitre bonus pour découvrir les différents colocations

Le traitement des sentiments

Negatif

Le volley qui n'est pas du tout mis en avant

Les membres du club qui sont un peu oubliés

Sachiko-chi Suivre Sachiko-chi Toutes ses critiques (307)
Autres critiques de Men's Life
6
Men's Life T.4

Men's Life T.4 Staff

Lire la critique de Men's Life T.4

6
Men's Life T.3

Men's Life T.3 Staff

Lire la critique de Men's Life T.3

Boutique en ligne
14,66€
Boutique en ligne
14,66€
Boutique en ligne
14,66€
Boutique en ligne
14,66€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)