8

Critique de Fantastic Four #243

par Le Doc le sam. 3 avril 2021 Staff

Rédiger une critique
Il faut sauver Galactus !

John Byrne a terminé sa première année en tant que scénariste/dessinateur/encreur de la série des 4 Fantastiques avec sa "Trilogie Galactus" (Fantastic Four #242 à 244). Il y a quelques éléments qui rappellent celle de Stan Lee et Jack Kirby (les phénomènes dans le ciel qui font paniquer les New-Yorkais, le dernier acte du troisième chapitre qui prépare les intrigues suivantes...) mais ces détails mis à part, Byrne est allé dans une direction différente, amenant des surprises à chaque chapitre.

Et cela commence par la personnalité du héraut de Galactus. Car Terrax est à l'opposé du Surfer d'Argent et s'il vient sur Terre c'est pour obliger les Fantastiques à le libérer de Galactus...et il ne se contente pas de demander gentiment : celui qui fut un tyran sur sa planète natale prend New York en otage en faisant léviter l'île de Manhattan et en la propulsant dans l'espace (scènes spectaculaires à l'efficacité tout de même un brin réduite par le petit format de Nova). Galactus était alors affaibli, nourri uniquement par les dernières réserves de son vaisseau.

Une fois le problème Terrax réglé, Galactus n'a d'autre solution que de se nourrir de l'énergie de la Terre. Le #243 est donc le lieu d'un affrontement épique entre le dévoreur de planètes et les défenseurs de l'humanité : les F.F., les Avengers et le Docteur Strange. Les héros représentatifs de New-York, Spider-Man et Daredevil, sont également présents mais ils ne peuvent qu'être spectateurs d'un tel déferlement de forces (leur apparition ne prend que trois cases et elle peut paraître inutile mais je l'aime bien car elle s'inscrit bien dans l'ampleur de l'histoire racontée qui ne pouvait échapper à l'ensemble des new-yorkais). Le combat est palpitant et là encore le final, souligné par une réplique qui renvoie astucieusement à celle de la première partie, étonne par une décision de Mr Fantastic qui aura de nombreuses répercussions par la suite.

Le #244 est raconté sous la forme d'un flashback et redéfinit complètement la relation entre Galactus et les Fantastiques. Elle montre aussi ce qui doit être l'une des pires ruptures de l'histoire des relations sentimentales de la Torche Humaine : attirée par les étoiles, Frankie Raye propose à Galactus de faire d'elle son nouveau héraut et quitte la Terre sans hésiter et sans un regard pour Johnny. Frankie n'a pas toujours été montrée sous un jour sympathique et elle est ici particulièrement froide (voir sa réplique sur "la vie de quelques insectes monstrueux qui ne comptent pas" lorsque Reed lui fait remarquer qu'elle pourrait un jour mener Galactus vers des planètes habitées).



En bref

8
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (792)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Fantastic Four
Boutique en ligne
32,00€
Boutique en ligne
32,00€
Boutique en ligne
32,00€
Boutique en ligne
32,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)