7

Critique de Chihayafuru #34

par Tampopo24 le sam. 3 avril 2021 Staff

Rédiger une critique
Le cycle de la vie

La vie est un éternel recommencement et Yuki Suetsugu nous le démontre avec beaucoup de poésie dans un nouveau tome très mélancolique.

Alors que Chihaya vient de vivre des moments très forts dans le cadre de sa passion, elle est rattrapée par une réalité bassement matérielle : son orientation à la fin du lycée pour déterminer son avenir professionnel. L'autrice revient sur un sujet très important mais ô combien anxiogène chez les jeunes, peu importe le pays : que faire de sa vie ? Dans quelle branche s'engager ? Et dans le cas de nos héros, comment concilier travail et passion ?

Sous ses dehors drôles et enjoués, j'ai trouvé que l'autrice faisait à nouveau preuve de beaucoup de justesse et d'empathie, décrivant bien comment un jeune peut se sentir perdu et la pression parentale et sociétale qu'il peut ressentir. Chihaya fait vraiment tout ce qu'elle peut pour satisfaire sa mère mais elle ne veut rien lâcher car sa passion est la plus forte et c'est superbe !

Ainsi cette période charnière qu'est la fin de l'adolescence est très bien mise en scène. L'autrice fait en plus en sorte que cela coïncide ici avec la recherche d'ascension toujours plus puissante de sa protagoniste principale. On voit ainsi celle-ci en pleine recherche pour améliorer son jeu et atteindre son but : devenir Queen. Face à elle, son ami et rival, Mashima, fait de même. On revient ainsi avec eux et leurs modèles sur un aspect encore plus technique et poussé du karuta puisqu'on va analyser les différents styles reposant sur l'ouïe ou sur l'appréhension de l'espace. C'est fascinant.

Pour ce faire, l'autrice se sert avec brio du duo Queen et King, qui ont une relation ambigüe entre eux et vis-à-vis de leur passion. Ils ont tous les deux travaillé très dur, ce qui est beau. Mais en même temps, on découvre une facette beaucoup plus sombre derrière entre la famille négligente de Suo et la solitude terrible de Shinobu. L'autrice creuse ces deux personnages et leurs traumas de façon assez magistrale et en même temps très subtile, ce qui donne un récit doux-amer à l'âpreté vraiment belle et riche.

En bref

J'ai encore une fois été subjuguée par la narration de Yuki Suetsugu qui mêle ce moment charnière qu'est la fin de l'adolescence avec les démêlés qu'on peut avoir vis-à-vis de sa passion quand on cherche à progresser mais qu'on bloque. C'est puissant ! (Quel dommage que Pika sorte le titre de plus en plus lentement...)

7
Positif

Une narration puissante et subtile à la fois

Les thème de : la fin de l'adolescence ;

la solitude des génies ;

la difficulté à percer le plafond verre

Des personnages terriblement bien écrit

Negatif

Le ralentissement de la publication de Pika...

Tampopo24 Suivre Tampopo24 Toutes ses critiques (674)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Chihayafuru
Boutique en ligne
7,50€
Boutique en ligne
7,50€
Boutique en ligne
7,50€
Boutique en ligne
7,50€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)