7

Critique de #Cooking Karine #1

par Tampopo24 le lun. 5 avril 2021 Staff

Rédiger une critique
Passion Cuisine !

Il y a plusieurs années de ça, j'aimais beaucoup lire les titres jeunesses issus du magazine Nakayoshi et autres Ribon. Les histoires qu'on y lisait étaient toutes mignonnes et adorables avec des dessins tout rond et girly, très chibi et kawai. Mais en ayant fait une petite overdose, je me suis mise à chercher autre chose dans mes lectures. La pause est désormais assez longue pour que j'y revienne de temps en temps. #Cooking Karine est donc parfait pour me remettre le pied à l'étrier !

Ecrit et dessiné par Mikayo Nakae, une autrice de shojo qui n'a publié que dans le Nakayoshi de l'éditeur Kodansha, le titre est complet en trois courts volumes, longueur parfaite, je pense pour ce genre de titres. C'est la dernière série en date de l'autrice, qui avait fait une pause après un léger burn-out d'après ce que j'ai cru comprendre, mais elle revient ici avec passion et cela s'en ressent dans ce titre très pêchu.

#Cooking Karine met en scène une héroïne du même nom dont la passion est bien sûr la cuisine. Elle adore préparer des petits plats, en particulier des flans, sa passion, mais également regarder des vidéos de cuisine, et elle rêve d'ouvrir son propre restaurant une fois adulte. Quand un jour, sur sa plateforme de vidéos préférée, on propose un concours dont le premier prix est l'ouverture de son propre restaurant, elle fonce ! Et c'est le début de ses aventures pour nous.

Même si c'est très léger et enfantin, reposant sur les mêmes dynamiques un peu que les titres de magicals girls que j'ai pu lire autrefois, j'ai beaucoup aimé ce premier tome de #Cooking Karine. J'ai trouvé la narration très dynamique, l'ambiance et les valeurs vraiment positives et l'héroïne pleine de charme.

Karine est une jeune collégienne expansive et un peu farfelue qui dénote au milieu des autres de par sa passion pour la cuisine. Elle est tout feu tout flamme dès qu'il en est question, mais elle est également très gentille et naïve. Elle n'a qu'une envie partager sa passion et faire plaisir aux gens avec ses plats. C'est une héroïne ultra positive. Elle va donc se lancer tête la première dans les défis que sa plateforme va proposer pour tenter de remporter leur concours.

Pour l'aider, elle va rencontrer un camarade à l'opposé d'elle, Shingo Tenma, un garçon introverti dont la grande taille et les cheveux blonds le fait sortir du lot, ce dont il se passerait bien. Mais Karine va le faire sortir de sa zone de confort et ensemble ils vont former un charmant duo. Il sera une véritable aide et un beau soutien pour elle. Il va peu à peu la comprendre et on sent bien que de doux sentiments vont rapidement apparaître chez lui.

Les chapitres se lisent ainsi le sourire aux lèvres tandis que nous suivons les défis que relève Karine pour atteindre les différents stades du concours : avoir un certain nombre de vues ou d'abonnés. Tout cela se passe dans la joie et la bonne humeur, permettant également à l'héroïne de se faire de nouveaux amis garçons et filles. On s'amuse et on rit bien avec eux, retrouvant dans leurs aventures, mais sans que cela agace, les tics des titres pour la jeunesse. Ainsi, la mangaka s'amuse beaucoup de la puberté de Shingo et de ses conséquences par exemple. Elle joue également sur la figure de "la rivale" amoureuse" ou encore sur celle de "l'idol" qu'elle détourne pour évoquer les doutes qu'on ressent à l'adolescence face aux changements de notre corps ou à la reconnaissance des autres envers nos qualités. C'est mignon tout plein.

Le dessin est typique de celui des magazines comme le Nakayoshi. C'est rond, doux et pétillant, plein de trames mignonnes. J'ai beaucoup l'énergie de l'héroïne qu'on ressent dans son visage ultra expressif et ses grands yeux tout rond plein d'étoiles. J'aime beaucoup la douceur de Shingo qu'on retrouve dans son visage plus fin. L'autrice maîtrise à merveille son style graphique et celui-ci est variés avec des déformations des personnages parfaitement maîtrisées en fonction de leurs émotions. Alors oui, tout le monde est beau, tout le monde est mignon, mais ça fait du bien aussi parfois.

En bref

En dehors de son côté très classique et parfaitement rodé, je n'ai trouvé aucun défaut à ce premier tome dont l'autrice maîtrise tous les aspects. C'est doux, mignon et chaleureux, avec une énergie débordante et une passion communicative pour la cuisine dont on retrouve en plus les recettes phares à la fin de certains chapitres. Si vous cherchez un titre positif et bien écrit pour de jeunes lecteurs amateurs de cuisine, n'hésitez pas !

7
Positif

Un titre très frais et positif

Le bonheur de transmettre sa passion

Une autrice qui assure

Un dessin choupi

Une héroïne entraînante

Ça donne envie de cuisiner nous aussi !

Negatif

Classique

Un peu enfantin

Des dessins très typés shojos pour jeunes

Tampopo24 Suivre Tampopo24 Toutes ses critiques (571)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de #Cooking Karine
Boutique en ligne
6,95€
Boutique en ligne
6,95€
Boutique en ligne
6,95€
Boutique en ligne
6,95€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)