7

Critique de Trait pour trait #1

par Tampopo24 le jeu. 8 avril 2021 Staff

Rédiger une critique
L'amour de son professeur

Akiko Higashimura est une autrice que j'aime suivre depuis ses débuts chez nous (Princesse Jellyfish, Le Tigre des neiges) alors quand j'ai vu il y a quelques années qu'elle avait remporté le Grand Prix du Manga Taisho avec une autobiographie où elle racontait son parcours de dessinatrice, j'étais très impatiente de le lire. Il aura fallu attendre 4 ans pour cela et je ne peux que remercier Akata de sortir enfin cette série.

Trait pour trait est donc un récit autobiographique, où, sur 5 tomes, nous allons suivre le parcours de l'autrice de son adolescence et sa vie d'adulte avec comme focus : sa passion pour le dessin. Et quelle mangaka ! Akiko Higashimura est une autrice bourrée d'humour qui sait parler d'elle-même avec beaucoup d'auto-dérision. Nous allons donc beaucoup rire dans ce titre et ce fut vraiment SA plus grande force. J'ai vraiment beaucoup aimé voir avec quel réalisme l'autrice osait parlait d'elle-même. Elle pose un regard très franc et sans concession sur celle qu'elle était alors, n'hésitant pas à mettre en scène son ego démesuré, sa fainéantise à l'école, son caractère de cancre, etc. C'est décapant.

Mais à côté de ça, il y a également un ton beaucoup plus sérieux pour revenir sur le fonctionnement des études au Japon et c'était passionnant de le découvrir. Souvent les mangakas se servent de tout cela comme décor de leurs histoires mais n'expliquent pas vraiment les choses. Ici, l'autrice prend le temps, sans que cela soit indigeste, d'expliquer comment tout se déroule. J'ai ainsi beaucoup mieux compris le système des concours d'entrée à la fac avec ou sans recommandation, par exemple. Mais j'ai également beaucoup appris sur les différents parcours pour faire de l'art, entre écoles totalement consacrées aux artistes et écoles plutôt orientées professorat, c'est très riche.

Mais l'autrice ne s'arrête pas là. Il y a également une dimension plus personnelle et sensible qui se dévoile dans ce titre et qui a su me toucher très rapidement : c'est la relation entre l'autrice jeune et son professeur un brin martial, pour rester polie. Celle qu'elle est aujourd'hui fait le récit de cette rencontre avec beaucoup de tendresse et d'émotion dans la voix, on le sent. Elle rend hommage à cette figure qui fut essentielle, je pense, dans sa vie et sa carrière. Ainsi même si, au début, la rigueur et la violence, oui, de ce mentor peut choquer, l'autrice sait montrer petit à petit le grand coeur qui se cache derrière ce caractère acariâtre et le professeur devient alors un très beau personnage, mon préféré à l'heure actuelle.

Pour mettre en scène tout cela, Akiko Higashimura utilise le décor de son adolescence avec beaucoup de réalisme. On sent qu'elle a mis beaucoup d'attention à rendre parfaitement reconnaissable les lieux et personnages de ce moment de sa vie. Ainsi, on découvre avec elle, la vie dans la préfecture de Miyazaki et le caractère de ses habitants, puis plus tard la ville de Kanazawa toujours recouverte de neige en mars. Ce fut là aussi très enrichissant, tout comme les rencontres qui parsèment ce titre, car l'autrice n'est jamais seule. Elle nous fait découvrir, peut-être un peu trop brièvement, sa famille, ses professeurs, ses amis, ses camarades des cours de dessins ou ses adversaires lors des concours d'entrée. On sent vraiment que l'autrice cherche à leur dire merci à tous.

Du côté des planches, si vous connaissez ses autres oeuvres vous ne serez pas surpris de son dessin rondouillard, ultra expressif, et de sa mise en page foisonnante et très vive. J'ai eu l'impression qu'elle avait tout de même tenté de se canaliser dans ce titre par rapport aux autres. Les pages sont moins chargées et elle semble avoir prêtée une attention encore plus grande aux arrière-plans. On est vraiment très loin du cliché des pages de josei épurées et vides. Ici, c'est au contraire très riche en information et il faut prendre son temps pour ne rien rater tant il y a de petites notes intéressantes dans chaque recoin.

En bref

Comme je m'y attendais, c'est avec un très grand plaisir que j'ai découvert les débuts du récit autobiographique d'Akiko Higashimura où elle revient avec humour, nostalgie et honnêteté sur celle qu'elle était adolescente. J'ai beaucoup aimé cet hommage silencieux qu'elle rend aux personnages qui ont forgé celle qu'elle est devenue. La narration est vraiment top et pour un récit tranche de vie, on ne s'ennuie à aucun moment, car c'est une vraie aventure que l'on vit à ses côtés. Je recommande à tous ceux qui souhaitent lire le parcours d'une femme mangaka de nos jours.

7
Positif

Enfin le récit autobiographique d'Akiko Higashimura chez nous

Un portrait plein d'honnêteté et d'autodérision

L'amour et la reconnaissance de l'autrice pour son professeur

La découverte de son parcours

L'humour de l'autrice

Negatif

Une narration chargée

Un portrait âpre

Tampopo24 Suivre Tampopo24 Toutes ses critiques (518)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Trait pour trait
Boutique en ligne
7,95€
Boutique en ligne
7,95€
Boutique en ligne
7,95€
Boutique en ligne
7,95€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)