9

Critique de Mashle #1

par Skeet le ven. 9 avril 2021 Staff

Rédiger une critique
Harry Potter sous stéroïdes

Mashle arrive en fanfare en France moins d'un an après la sortie du premier tome relié au Japon. Tout droit sorti du célèbre Weekly Shônen Jump, est-ce que ce titre a le potentiel pour rencontrer le même succès que ses illustres prédécesseurs ? L'avenir nous le dire mais ce qui est sûr, c'est que ce manga ne laissera personne indifférent !

On suite le destin de Mash, un jeune garçon dénué de pouvoirs magiques dans un monde où c'est pourtant la norme. Pire : ne pas savoir utiliser la magie est synonyme de mort ! C'est pourquoi son père l'a caché de tous depuis son enfance et lui fait subir un rude entraînement sportif quotidien histoire de compenser son incapacité magique.


Mais ce qui devait arriver arriva : en voulant aller acheter des choux à la crème en ville, il fut rapidement démasqué par les autorités à cause de l'absence de marque sur son visage. Pour éviter que son père et lui soient traqués toute leur vie, Mash accepte de passer un marché avec son assaillant qui voit en lui une opportunité de tirer profit de la situation : il va intégrer la prestigieuse académie de magie Easton afin d'accéder au titre d'élu divin et ainsi légitimer son existence aux yeux de tous et accessoirement devenir riche !

Une parodie d'Harry Potter ? Oui mais pas que

En général je n'aime pas trop lire les résumés des mangas avant de les lire car j'aime être surpris... et j'ai vraiment bien fait avec Mashle ! Ne sachant pas du tout à quoi m'attendre, j'ai vite compris que ce manga était complètement déjanté ! Au bout de quelques pages on comprend que tout va être tourné en dérision pour notre plus grand plaisir.

Mais ce qui frappe le plus une fois que Mash intègre l'académie de magie, ce sont les nombreuses références à Harry Potter : le directeur qui ressemble à Dumbledore, les bougies flottantes dans la grande salle, le sport qui ressemble au quidditch, le labyrinthe et j'en passe. C'est même presque un peu trop mais la ressemblance s'arrête là puisqu'ici, n'oublions pas que notre héros ne peut pas utiliser la magie et il aura beau faire ce qu'il veut, rien n'y changera ! Du coup l'auteur prend un axe juste hilarant : il part du principe que tout ce qui est réalisé grâce à la magie peut également l'être en utilisant la force. Et ça tombe bien puisque Mash possède une force surhumaine ! On ne peut s'empêcher de le comparer à Saitama de One-punch man car il a un peu la même attitude désinvolte comme si sa force n'avait rien d'exceptionnel. On sent également qu'il ne pourra jamais être vaincu et qu'il trouvera toujours un moyen de rivaliser avec les pouvoirs magiques les plus puissants.


En tout cas, cela donne lieu à des scènes vraiment très drôles dans lesquelles Mash arrive même à donner le change quand il suit ses cours à l'académie. L'auteur joue beaucoup sur les mimiques des personnages notamment en leur faisant des têtes très particulières quand ils sont perplexes. Dans un certain sens, Mash fait aussi un peu penser à Onizuka de GTO car il agit de manière impulsive et naïve en passant outre la politesse, le respect et la bienséance ! De plus, le directeur va lui faire confiance et voit en lui une occasion de changer un peu les choses au sein de l'académie en bousculant les codes.

Ceux qui aiment voir un message derrière chaque œuvre pourront se raccrocher au fait que dans Mashle il est question de bousculer l'ordre établi et se faire une place dans une société qui à priori n'est pas taillée pour certaines personnes. Il est clair que Mash, de par son isolement pendant des années au fond de la forêt n'a côtoyé que son père et ne sait clairement pas se comporter correctement en société. Il a un bon fond, ce qui le rend attachant, mais son attitude est la plupart du temps inappropriée et c'est bien ça qui est drôle !


Dès qu'il y a un moment sérieux, l'auteur dédramatise directement avec une réplique qui tue ou une drôle de mimique d'un personnage. Donc ne vous y trompez cependant pas : Mashle est un manga qui a pour seul but de faire rire et pour le moment c'est réussi. 

En bref

Mashle n'a rien d'un shônen nekketsu comme il y en a souvent dans le Jump mais se présente plus comme une sorte de parodie assumée d'Harry Potter en tournant en dérision l'utilité même de la magie qui pourrait être remplacée par la force physique. L'idée de départ est donc très bonne et donne lieu à des situation toutes plus drôles les unes que les autres. Un premier tome vraiment convaincant pour peu d'aimer les mangas absurdes !

9
Positif

L'idée que les muscles peuvent remplacer la magie est juste hilarante

Le personnage de Mash a une attitude désopilante

Les mimiques de personnages

Negatif

Peut-être trop de références directes à Harry Potter

Skeet Suivre Skeet Toutes ses critiques (652)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 1 0 Commenter !
Autres critiques de Mashle
7
Mashle T.2

Mashle T.2 Staff

Lire la critique de Mashle T.2

Boutique en ligne
6,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (2)
  • Skeet
    Staff

    J'ai aussi bien aimé la façon dont il utilise la baguette magique au début !

  • MassLunar
    Staff

    Un régal ce shônen ! Juste pour son héros qui dévie les sorts à coups de poings et tout en gardant son air imperturbable, c'est ça qui est magique !