8

Critique de Fantastic Four #258

par Le Doc le dim. 11 avril 2021 Staff

Rédiger une critique
Interlude...

À la fin de Fantastic Four #257, Reed Richards disparaît mystérieusement alors qu'il examinait le corps inerte de la Vision au manoir des Avengers. Seule trace d'effraction : un énorme trou dans le mur, cliffhanger qui n'a été résolu que quatre épisodes plus tard. Le début du #258, intitulé Interlude, effectue un retour vers le passé de quelques mois. L'épisode est entièrement consacré à Fatalis, qui supervise la reconstruction de la Latvérie après son retour au pouvoir (voir F.F. #247).

Le travail sur le personnage est très intéressant. Fatalis montre qu'il prend soin de son pays, de ses habitants et de son fils adoptif, le petit Kristoff. Et la façon dont l'ensemble est mis en scène donne aussi l'impression que Kristoff est plus choyé que Franklin Richards, souvent délaissé par son père. Mais quand on se rappelle ce qui arrivera à Kristoff quelques épisodes plus tard, ces passages prennent également une autre signification...

Fatalis est concerné par ce qui arrive à son pays et à Kristoff...mais ses accès de colère sont légendaires et lorsqu'il n'est pas d'accord ou qu'on le trahit, sa réponse est violente (le sort horrible de Hauptmann...et c'est notamment dans ce numéro que Byrne glisse une petite pique aux Uncanny X-Men de Claremont). Fatalis n'oublie pas non plus ses vieux ennemis et pour assurer la destruction des Fantastiques, il récupère le corps de Terrax, grièvement blessé depuis le combat contre Galactus, et lui rend un substitut du pouvoir cosmique. 

Un combat spectaculaire se déroule alors dans les #259 et 260 mais comme Mr Fantastic est absent, Fatalis participe à l'action pour arrêter Terrax (sans l'anéantissement de Reed, il n'y a pas de victoire possible en ce qui le concerne)...avec un résultat particulièrement dramatique. Ces  épisodes sont excellents : John Byrne gère parfaitement les sous-intrigues, les invités spéciaux (le Surfer, Namor) sont bien amenés et l'affrontement ne connaît pas de baisse d'intensité pendant les deux chapitres...

La fin n'est pas synonyme de repos pour Sue Richards. Alors qu'elle s'interroge sur l'absence de Reed, un Namor blessé apparaît à sa porte...juste à temps pour un crossover avec l'autre titre de John Byrne, Alpha Flight !

En bref

8
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (776)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Fantastic Four
Boutique en ligne
32,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)