8

Critique de Fantastic Four #262

par Le Doc le dim. 11 avril 2021 Staff

Rédiger une critique
Le procès de Reed Richards !

Depuis plusieurs mois, les intrigues concoctées par John Byrne se sont enchaînées à un rythme d'enfer. Les quatre mois passés en Zone Négative équivalent à quatre heures sur Terre. Et depuis la disparition de Reed Richards à la fin de Fantastic Four  #257, il ne s'est passé qu'une seule journée très mouvementée : un combat contre Terrax et Fatalis, suivi d'une virée au Pôle Nord pour Sue Richards et Namor dans Alpha Flight #4. Au cours d'un an d'aventures pour le lecteur, il ne s'est écoulé qu'à peine une semaine pour les F.F. Il n'est donc pas étonnant que l'équipe ne se soit pas toujours pas rendu compte de la disparition de leur leader. 

Grâce au pouvoir cosmique du Surfer, les F.F. découvrent que Reed a été enlevé par un rayon venu de l'espace. Après une discussion tendue entre Sue, Ben et Johnny (les temps changent et ce n'est pas parce qu'elle est enceinte que Sue acceptera d'être mise de côté comme à l'époque de Stan & Jack), la famille s'envole vers la Zone Bleue de la Lune et le Gardien leur révèle la vérité : suite à la destruction de la planète des Skrulls, les survivants des mondes consommés par Galactus ont condamné Reed, son sauveteur (voir F.F. #244), à mort !

Comme Stan, Jack et d'autres auteurs en leur temps, John Byrne s'est ajouté à l'histoire en tant que chroniqueur officiel des aventures des F.F. Comme souvent, j'aime beaucoup l'idée (et d'ailleurs elle correspond à la fameuse initiative de l'Assistant Editor Month)...même si pour Johnny, ils ont mieux à faire que d'alimenter un mensuel de bande dessinée. Byrne devient alors le "point de vue humain" de ce procès hors-norme faisant intervenir plusieurs entités cosmiques qui partagent leur vision de cette force de la nature.

L'enjeu est tel qu'il n'y a pas vraiment de résolution satisfaisante, pas de jugement au nom du bien et du mal lorsque l'on touche à de tels concepts...il ne reste en fin de compte que la "vérité cosmique", notion volontairement floue acceptée...ou peut-être imposée dans une sorte de massive expérience mentale collective. 

En bref

8
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (776)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Fantastic Four
Boutique en ligne
32,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)