7

Critique de Mushoku Tensei #13

par Auray le mar. 13 avril 2021 Staff

Rédiger une critique
Un premier pas dans le monde de magie de Mushoku Tensei

Pour ceux qui ne le savent pas encore, sachez que les Éditions Doki Doki fêtent leur quinzième anniversaire. Pour cela, deux de leurs best-sellers sont au prix de trois euros, soit le volume un de The Rising of the Shield Hero et bien entendu, Mushoku Tensei. C'est disponible depuis le sept avril, donc n'attendez plus pour réserver votre exemplaire.

Et, effectivement, j'ai demandé le mien à mon libraire. En attendant, pourquoi pas lire ce tome treize pour voir où se dirige cette série. Rudeus est un être réincarné qui fera tout pour profiter de sa nouvelle vie afin de ne pas redevenir le loser d'autrefois. Dès le début, on est dans une ambiance assez chaude avec ses deux filles qui sont attachées sur une chaise en guise de punition pour avoir cassé une figurine. Mais, on est surtout dans un humour assez potache finalement, et les deux demoiselles repenties sont amenées à être amis avec le héros par la suite. Si on peut regretter encore une fois le fan service, le tout passe bien quand même.

Et, justement, le contenu suivant est bien plus passionnant. Sur le coup, on est un peu comme tout le monde et on juge Elinalise. Il faut savoir que celle-ci subit une malédiction : elle doit avoir des rapports en continue avec les hommes pour pouvoir survivre. Une idée saugrenue pour le coup, mais qui n'arrêtera peut-être pas Cliff, fou amoureux d'elle. Notre héros va malgré tout jouer les entremetteurs. Une folie comme une autre. J'ai bien aimé la morale et le dénouement de cette histoire, et ce n'était pas si facile à faire.

Ensuite, on suit de près Fitz et Rudeus dans leur enquête sur le cataclysme subit par ce monde. On sent ces deux-là tendus dès qu'ils se retrouvent, et ceux, malgré les moments paisibles. C'est normal, leurs timidités cachent une attirance l'un pour l'autre. On joue beaucoup sur l'identité de Fitz, car on ne sait pas si c'est un homme ou une femme dans ce corps d'elfe, mais qu'importe, c'est quelqu'un de gentil et de très beau, de l'extérieur comme à l'intérieur, et il n'y a que ça qui compte au final.

Enfin, au milieu, on nous présente rapidement un nouveau personnage, Nina, une guerrière que l'on retrouvera à la fin. Dans les dernières pages, il y aura aussi une courte nouvelle de l'auteur original. Elle permet d'approfondir l'histoire du moment, celle bien sûre de Cliff et d'Elinalise.

Mushoku Tensei m'a étonné par les différentes histoires d'amour proposées. Il ne m'a pas laissé indifférent face à la complexité de l'affaire d'Elinalise ou de Fitz. Il me faudrait un autre tome pour voir où vont aboutir les événements relatés. En attendant, j'ai mon fameux numéro un chez mon libraire à aller chercher.

En bref

« Et voilà... Tu connais toute l'histoire, maintenant... »

7
Positif

L'énigmatique Fitz

L'histoire d'amour pas banale entre Cliff et Elinalise

Les dessins sont vraiment bons en général

Negatif

Le fan service

Auray Suivre Auray Toutes ses critiques (500)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Mushoku Tensei
Boutique en ligne
7,50€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)