8

Critique de Fantastic Four #267

par Le Doc le sam. 17 avril 2021 Staff

Rédiger une critique
Dans les bras d'Octopus...

Fantastic Four #267 est une course contre la montre pour sauver Sue Richards et son bébé. La première grossesse de l'Invisible a également été à risque et Reed, Johnny et Ben ont du se rendre en Zone Négative pour y trouver un remède potentiel, ce qui ne s'est pas fait sans difficultés (voir l'annual 6). Ici, Reed s'entoure des meilleurs experts dans leurs domaines, Michael Morbius, Bruce Banner et Walter Langowski, mais l'état de Sue ne s'améliore pas. C'est alors que Langowski a une idée..il reste un génie auquel ils n'avaient pas pensé, le Docteur Otto Octavius.

À cette période, Octopus était diminué et enfermé dans un hôpital psychiatrique. Même s'il doutait du résultat, Reed a accepté de le voir et a su trouver les bons mots pour atteindre celui qui fut Otto Octavius. Mais c'était sans compter les nombreuses affiches de Spider-Man placardées dans New York par J.J. Jameson qui ont troublé le savant. La personnalité d'Octopus reprend le dessus...

Le suspense est implacable car on sait que chaque seconde perdue augmente la certitude d'une issue dramatique. Cette fois-ci, c'est Mr Fantastic qui lutte seul pour la vie de sa femme et de son enfant à naître et le combat est tendu. Reed arrive une nouvelle fois à convaincre Octopus...mais hélas bien top tard...

La façon dont la nouvelle s'abat sur Reed est très bien retranscrite par John Byrne...une inoubliable dernière page...

En bref

8
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (771)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Fantastic Four
Boutique en ligne
32,00€
Boutique en ligne
32,00€
Boutique en ligne
32,00€
Boutique en ligne
32,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)