6

Critique de Fantastic Four #18

par Le Doc le sam. 17 avril 2021 Staff

Rédiger une critique
Quelque chose de vieux, quelque chose de neuf...

Dans l'Annual 18, les 4 Fantastiques se rendent sur la Lune pour assister au mariage de Flèche Noir et de Medusa (il était temps !). L'idée vient de John Byrne mais comme il était un peu trop occupé (par ses trois séries, Fantastic Four, The Thing et Alpha Flight), l'auteur a juste livré un synopsis à Mark Gruenwald (Captain America) qui a été chargé d'écrire ce numéro spécial. Et c'est donc à Gruenwald que l'on doit les noms complets des amoureux inhumains : Blackantor Boltagon et Medusalith Amaquelin. Mais on dirait bien que le prénom de Flèche Noire n'a pas plu puisqu'il a ensuite été changé en "Blackagar".

Les mariages Marvel n'ont pas tous la réputation de se dérouler tranquillement et celui-ci ne fait pas exception. Les noces sont en effet dérangées par le combat que se livrent depuis plusieurs années un soldat kree et un soldat skrull, deux guerriers piégés sur la Lune depuis un épisode historique des X-Men (rappelé dans le flashback qui sert de prologue) et un peu "oubliés" par leurs gouvernements respectifs (le skrull ne sait même pas que la planète-mère de son empire a été dévorée par Galactus).

Pour mettre un terme à ce long affrontement, les F.F. et les Inhumains vont devoir se montrer particulièrement rusés. L'intrigue met un peu de temps à se mettre en place (quelques lenteurs dans les vingt premières pages) mais la deuxième moitié est un peu plus mouvementée, avec de bonnes scènes d'action et une résolution qui ne manque pas de saveur. Par contre, la partie graphique est faiblarde : Mark Bright a déjà fait mieux (notamment sur Iron Man) et l'encrage de Mike Gustovich n'embellit pas vraiment l'ensemble. 

En bref

6
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (771)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Fantastic Four
Boutique en ligne
32,00€
Boutique en ligne
32,00€
Boutique en ligne
32,00€
Boutique en ligne
32,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)