7

Critique de Naoto, le gardien de Fukushima

par MassLunar le dim. 18 avril 2021 Staff

Rédiger une critique
Dans le coeur des radiations

Il y a dix ans, une catastrophe nucléaire s'est abattue sur Fukushima suite à un tsunami de plus de 15m de hauteur qui traversa le mur brise-vagues autour de la centrale nucléaire.

Depuis, un homme vit pratiquement seul au coeur de cette zone irradiée et prend en charge la faune abandonnée par les autorités. Cet homme s'appelle Naoto Matsumura. Surnommé "Le gardien des animaux de Fukushima", ce fermier qui a toujours refusé de quitter sa ville natale est devenue par la force des choses l'un des plus importants porte-paroles contre le nucléaire. Cette bd scénarisé par  Fabien Grolleau (HMS Beagle : aux origines de Darwin) et dessiné par  Ewen Blain, illustrateur jeunesse qui signe ici sa première bande déssinée. 

Naoto, le gardien de Fukushima fait partie de ces titres graphiques essentiels, un véritable titre de mémoire et un hommage fort à ce monsieur Naoto Matsumura dont la légitime colère demeure un important cri d'alerte contre l'aveuglement général autour du nucléaire. Le nucléaire, nous en parlons, c'est une chose mais peu de personnes au final ose imaginer qu'une catastrophe nucléaire puisse arriver près de chez soi. Cet album édité par Steinkins nous confronte à cette réalité alarmante à travers le point de vue de Naoto Matsumura qui a totalement assisté à cette catastrophe qui s'est abattue sur Fukushima mais aussi sur l'exode de ses habitants pour finir par se retrouver seul dans cette ville déserte. 

C'est une histoire poignante et touchante sans être pessimiste ni glaciale  malgré la gravité de l'évènement. En cela, les auteurs prennent soin de raconter cette histoire avec une note d'espoir comme le montre le dernier plan de cet album dévoilant la vérité que la vie peut continuer même au cœur des radiations. Naoto est un bon album parce qu'il ne se contente pas uniquement de délivrer un pamphlet anti-nucléaire suite à une véritable catastrophe. Le message est bien présent mais c'est surtout la vie de cet homme Naoto qui est ici mise en valeur. C'est une vie qui est racontée de manière plutôt originale puisque les auteurs incrustent dans leur intrigue des passages inspirés du conte et de la mythologie japonaise. Ainsi le tsunami est comparé au dragon Ryujin tandis que le nuage radioactif est dessiné tel un démon du nom d'Akashita. Il y a fréquemment cet équilibre entre le folklore et la mythologie japonaise et la réalité de Fukushima comme si Naoto finissait par devenir un véritable héros comme dans les contes japonais. Il est d'ailleurs comparé à l'un d'eux. Ces références mythologiques qui sont gracieusement dessinées par Ewen Blain permettent de rendre un hommage encore plus vivace à Naoto mais aussi à ce Japon rural et meurtrie.

En bref

Naoto le gardien de Fukushima est un titre important pour garder en mémoire la tristement célèbre catastrophe nucléaire qui s'est abattu au Japon. Cependant, ce titre se concentre surtout sur le parcours et la ténacité d'un héros hors du commun qui a refusé d'abandonner sa ville natale et toute sa faune domestique délaissée par un gouvernement qui a priori a refuser d'affronter la réalité contrairement à un fermier déterminé. Mention spécial aux inspirations des contes et légendes du folklore japonais qui accentuent la bravoure de ce récit tout en y soulignant une certaine originalité.

7
Positif

Un récit poignant centré sur un homme hors du commun

Un titre de mémoire

Le mélange entre dimension folklorique, témoignage et récit engagé

Negatif

MassLunar Suivre MassLunar Toutes ses critiques (182)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Naoto, le gardien de Fukushima
Boutique en ligne
19,00€
Boutique en ligne
19,00€
Boutique en ligne
19,00€
Boutique en ligne
19,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)