8

Critique de Banana Fish #2

par Tampopo24 le lun. 19 avril 2021 Staff

Rédiger une critique
Turpitudes à n'en plus finir

Impossible de résister après un tel tome 1, cette série est terriblement addictive. Si on passe outre les dessins qui ont vraiment vieilli, c'est une série très efficace et très bien construite, avec une narration classique mais qui donne l'impression de voir un film se dérouler sous nos yeux, on voit presque les mouvements de caméra lors des changements de scènes, de lieux et de personnages. C'est assez bluffant.

Dans la première partie de ce tome, on clôt la partie carcérale de l'intrigue avec un Ash toujours aussi malin, qui se joue vraiment de tout le monde. Il est terriblement intelligent et manipulateur, sachant de quel levier se servir avec qui pour obtenir ce qu'il veut. Au passage, c'est souvent très risqué pour les autres aussi bien que pour lui, mais il est prêt à tout. On sent vraiment qu'il incarne, un peu comme James Dean, cette jeunesse américaine jusqu’au-boutiste marquée par les guerres, qui vivent leur vie à fond avec toutes les conséquences qu'on connait. Il y a un sentiment d'inéluctable qui se crée et qui fait peur aussi bien au lecteur qu'aux personnages qui gravitent autour d'Ash et qui s'attachent à lui, comme Max.

Cela donne une ambiance très sombre. Le milieu mafieux est encore très bien décrit puisqu'on voit Ash menacé par son ancien "patron" mener une sorte de vendetta après le drame que connait son frère. C'est brutal et ça fait trembler tout le monde, la scène rappelle d'ailleurs furieusement ce qu'Otomo a pu faire sur Akira. Les sentiments sont à fleur de peau et l'autrice décide d'en rajouter une couche en commençant à montrer et creuser le passé familial du héros, comme si ça ne suffisait pas. Cela enrichit encore son univers et le lecteur est suspendu à ses lèvres. Je suis fan.

Akimi Yoshida aime décidément jouer avec nos petits coeurs sensibles ! Elle ne nous ménage pas dans la seconde partie, entre révélations sordides sur le passé d'Ash, confrontations tendues avec les sbires de Dino, fuites, nouvelles rencontres hautes en couleurs, séparations et trahisons, c'est du grand art !

Alors qu'on aurait pu avoir un moment de repos au milieu de tout ce drame, l'autrice nous retourne encore le coeur avec de terribles révélation sur le passé d'Ash. C'est fou ce qu'Akimi Yoshida se permet dans son shojo. J'espère qu'on reparlera de sa relation avec son père car il y a moyen de faire quelque chose de très beau ici. Mais l'essentiel, ne semble pas là, puisque la tension ne retombe jamais. On repart donc très vite dans la traque menée par Dino contre eux et les recherches qu'ils font sur la Banana Fish.

Ce tome est ainsi aussi celui de rencontres majeures, à commencer par Jessica, l'ex-femme de Max, que j'ai adorée d'emblée. Quelle femme ! Et leur fils a l'air d'un petit Ash qui n'aurait pas mal tourné. La deuxième rencontre est encore plus importante, elle est avec un jeune chinois qui cache bien des choses, ce qu'Ash sent rapidement. Il est en effet en relation avec Dino et est là pour les empêcher de faire des découvertes ou du moins les espionner. Ça donne un jeu de chat et de souris très tendu qui est un régal. Ash apprend des choses capitales sur ce qu'il cherche, mais il comprend aussi qu'il va devoir se séparer d'Eiji pour avancer.

Pour le moment, la romance que j'attends entre eux tarde quand même beaucoup à arriver, on a des petits signes mais rien de flagrant et c'est plus du background qu'autre chose. On est clairement plus dans un film de mafieux qu'une romance gay. Ça me frustre un peu que les deux ne soient pas plus équilibré, mais le premier est tellement bien mené que j'adore. C'est extrêmement prenant. J'en redemande !

En bref

Ce deuxième tome est tout aussi réussi que le premier grâce à une intrigue riche, menée tambours battant, qui s'approfondit de chapitre en chapitre. L'autrice ne nous épargne rien de la dureté de l'univers de son héros et des épreuves passées comme présentes qu'il doit affronter pour s'en sortir. C'est un portrait bien rude de cette jeunesse des gangs qu'elle nous offre, et en prime l'intrigue autour de la Banana Fish s'annonce rude et passionnante. Un grand thriller !

8
Positif

Un tome encore plus tendu, plus violent

Une histoire menée tambours battants

Des révélations à n'en plus finir sur le héros, son ennemi, ses recherches

Un cadre de gangster parfaitement exploité

Une mise en scène soignée et percutante

Un univers sombre et violent parfaitement rendu

Negatif

Un dessin daté

La romance promise qui n'arrive pas

Toujours un peu une surenchère dans le drame

Tampopo24 Suivre Tampopo24 Toutes ses critiques (532)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Banana Fish
Boutique en ligne
16,00€
Boutique en ligne
16,00€
Boutique en ligne
16,00€
Boutique en ligne
16,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)