9

Critique de Le Corps est un vêtement que l'on quitte

par damss le ven. 23 avril 2021 Staff

Rédiger une critique
Une évasion physique et spirituelle

On découvre la vie de Julien, un jeune adolescent de 15 ans qui brille en rugby au point de faire un essai pendant un match d’adultes. Mais un choc va faire arrêter son cœur pendant 16 minutes et lui faire vivre une expérience de mort imminente (EMI) avant de revenir à la vie totalement indemne avec des souvenirs très précis de ce qu’il a pu voir et apprendre sur des secrets de famille. Ces secrets doivent le rester pour sa famille qui va tout faire pour lui faire oublier son expérience…

Côté dessins, on commence par du noir et blanc pour la première moitié de l’album qui se centre en France autour de Julien qui cherche des réponses. Il y parfois des cases en sépia pour représenter ses souvenirs, ses rêves… L’auteur joue habilement avec le découpage en fonction de ce qu’il veut montrer, mettant en pleine page les moments cruciaux de l’histoire. La seconde moitié de l’album est plutôt centrée sur Sabine, une infirmière qui était aux côtés de Julien à son éveil/réveil et dont les routes se recroisent à nouveau. Cette partie se passe en Inde, destination vers laquelle Julien s’est exilée. Cette partie est en couleurs, des couleurs qui explosent par leur nombre et leur intensité. Les traits des personnages comme les décors sont plutôt bien détaillés et les visages expriment assez nettement les émotions qui traversent les différents protagonistes.

Côté scénario, l’auteur construit une triple histoire. La première autour d’une EMI qui a des conséquences importantes pour le personnage dont la vie et sa perception même va être chamboulée. La seconde autour de la famille de Julien, du secret dont on ne connaît rien mais qui se dévoile au fil des pages et les relations entre les membres de cette famille qui changent, évoluent au gré des révélations… Et la dernière autour d’une histoire d’amour atypique et joliment écrite…

L’auteur donne ici un bon rythme à un album qui compte pourtant plus de 200 pages et offre une lecture relativement fluide, alternant entre découvertes, rebondissements et révélations. Il parvient à donner vie à ses personnages, à leur insuffler un caractère à chacun d’entre eux, le père de Julien, Julien, sa mère ou encore Sabine…..

L’histoire permet à chaque lecteur de prendre ce qu’il a envie de prendre, l’histoire de famille, l’histoire d’amour, l’histoire autour de l’EMI sans juger, juste en regardant évoluer devant lui ces personnages bousculés par la vie, essayant de retrouver un peu de sérénité au milieu du tumulte…

En lien avec d’autres albums que j’ai pu lire comme le vagabond des étoiles, les thanatonautes ou expérience mort, j’ai pris beaucoup de plaisir à m’évader pour découvrir cette histoire. L’auteur construit pas à pas un traumatisme qui va avoir des conséquences incroyables dans la vie de Julien mais aussi tous ceux qui sont proches de lui. Eric Liberge nous livre une magnifique histoire de famille avec ses secrets, comme il en existe beaucoup, en partageant sa vision de ce que pourrait être la vie avant et après une EMI, soulevant beaucoup de questions dont la fameuse ‘’Y-a-t-il une vie après la mort’’. C’est une histoire poignante, magnifique, mystique, qui amène à prendre du recul sur les perceptions du monde tel qu’on peut l’avoir. Les dessins sont superbes, et l’idée de jouer avec des colorisations différentes entre la première et seconde partie est excellente ! Un très bon moment que je ne peux que conseiller à tous ceux qui sont curieux ou dont la fameuse question les titille régulièrement.

En bref

J'ai pris beaucoup de plaisir à m’évader pour découvrir cette histoire. L’auteur construit pas à pas un traumatisme qui va avoir des conséquences incroyables dans la vie de Julien mais aussi tous ceux qui sont proches de lui. Eric Liberge nous livre une magnifique histoire de famille avec ses secrets, comme il en existe beaucoup, en partageant sa vision de ce que pourrait être la vie avant et après une EMI, soulevant beaucoup de questions dont la fameuse ‘’Y-a-t-il une vie après la mort’’. C’est une histoire poignante, magnifique, mystique, qui amène à prendre du recul sur les perceptions du monde tel qu’on peut l’avoir. Les dessins sont superbes, et l’idée de jouer avec des colorisations différentes entre la première et seconde partie est excellente ! Un très bon moment que je ne peux que conseiller à tous ceux qui sont curieux ou dont la fameuse question les titille régulièrement.

9
Positif

Une évasion physique et spirituelle

Une sacrée histoire de famille

Une quête initiatique tortueuse mais bien contruite

Un joli choix graphique avec l'alternance du noir et blanc et de la couleur

Negatif

damss Suivre damss Toutes ses critiques (926)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Le Corps est un vêtement que l'on quitte
Boutique en ligne
25,50€
Boutique en ligne
25,50€
Boutique en ligne
25,50€
Boutique en ligne
25,50€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)