8

Critique de Fantastic Four #280

par Le Doc le sam. 1 mai 2021 Staff

Rédiger une critique
Tous ceux qu'ils aiment doivent mourir...

Dans Fantastic Four #279, les 4 Fantastiques ont perdu leur maison. Le Baxter Building a été détruit par Kristoff, l'héritier du Docteur Fatalis. Au début du #280, la famille contemple les dégâts avec tristesse et résignation. Et leurs ennuis ne sont pas terminés. Une vague de haine déclenchée par un nouveau Maître de la Haine (ce n'est plus le clone d'Adolf Hitler) frappe New York...mais cette incarnation d'un vieil ennemi n'est qu'une façade pour une autre sinistre connaissance des Fantastiques créée par Stan Lee et Jack Kirby, Psycho-Man et sa machine à contrôler les émotions. 

S'étalant sur cinq épisodes (jusqu'au #284), l'arc narratif est centré avant tout sur l'Invisible, qui va devoir traverser une véritable torture psychologique avant de "renaître". Dans cette suite de chapitres très intenses, Sue subit un viol mental de la part de Psycho-Man et endosse l'identité de Malice; l'incarnation de sa colère, de sa frustration, de tout ce qu'elle a enfoui au fond d'elle tout au long de ces années. Lorsqu'elle redevient elle-même (son mari adoptant alors une méthode qui peut faire grincer des dents), le mal est fait et Reed découvre une autre facette de la personnalité de sa femme qui réclame vengeance.

Les F.F. retournent alors dans le microvers à la poursuite de Psycho-Man (après une scène appuyant hélas une nouvelle fois sur le fait que le petit Franklin est délaissé par ses parents...ce qui n'est pas la première fois...et qui prépare sa future rencontre avec les jeunes héros de Power Pack/Puissance 4).

Le voyage à Subatomica représente symboliquement une descente aux enfers, une étape de plus dans  l'épreuve qui mènera Sue Richards à devenir la "Femme Invisible" (il était temps). Byrne flirte avec l'horreur (voir la première moitié du #283) et s'il nous fait croire brièvement que tout est réglé, l'épisode suivant ajoute un rebondissement supplémentaire et une fin qui joue habilement sur la suggestion pour un effet très efficace. Depuis sa fausse couche, Sue n'a pas été épargnée et les dernières pages la montrent fatiguée mais aussi apaisée qu'elle peut l'être après avoir été brisée mentalement...

En bref

8
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (771)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Fantastic Four
Boutique en ligne
32,00€
Boutique en ligne
32,00€
Boutique en ligne
32,00€
Boutique en ligne
32,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)