8

Critique de The Ride-On King #1

par MassLunar le sam. 1 mai 2021 Staff

Rédiger une critique
La chevauchée du Président Pout...Ploutinov !

Isekaï parue en mars dernier, The ride-on King semble suivre strictement le schéma de l'isekaï classique en proposant un héros issue de notre monde, qui sans de plus amples explications, se retrouve propulsé dans un monde de fantasy suite à un décès accidentel. Le personnage qui, pour une raison ou une autre, n'était pas réellement satisfait de son existence sur Terre finit par s'épanouir pleinement dans cet autre monde rempli de combats et de magie. Bref, la recette est strictement la même excepté que , cette fois, notre héros n'est autre qu'une délicieuse parodie d'un certain Vladimir P. le fameux président de la Russie qui devient dans Ride-on King la Prussie.

Alexander Ploutinov, ce pastiche de notre cher Russe, est donc le principal atout de cette série signée Yasushi Baba, un mangaka inconnu en France mais qui possède pas mal de bouteille au Japon avec notamment une série de plus de 50 volumes. Conquérant, sans être un dictateur forcené, colosse aguerri aux arts martiaux, Ploutinov est un président craint et respecté qui possède une passion secrète : celle de dompter et de chevaucher n'importe quel monture. Tout ce qui peut se monter, Ploutinov le monte (!). Sa première apparition le voit d'ailleurs en train de chevaucher tranquillement un tigre dans les rues de sa ville. 

Yasushi Baba a apporté un soin particulier quand au design de son personnage qui repose sur un jeu de physionomie semblable au politicien russe. Cela fait de Ploutinov un héros assez unique qui semble glacial et imperturbable au premier abord tout en étant une véritable machine de muscles rompus à toutes les techniques de combats. C'est un véritable Chuck Norris, capable d'arrêter grâce à un coup de pied bien placé aussi bien un dragon féroce qu'un camion lancée à toute vitesse. Un personnage qui apporte son lot d'humour notamment à cause de son côté surhomme mais aussi grâce à une certaine candeur. Le colossal conquérant est en proie à un véritable émerveillement lorsqu'il découvre tout ce bestiaire de fantasy qui n'attend que d'être dompté. Un objectif assez absurde quand on y pense mais qui permet de découvrir un bestiaire assez varié.

Du féroce dragon à un centaure indépendant, en passant par une sorte de Chocobo, The Ride-On-King est placé sous un imaginaire classique mais ambitieux qui est surtout très bien relevé par le dessin précis et détaillé de Yasushi Baba. Un style très sculptural qui donne lieu à de bonnes séquences d'action aussi efficaces que délirantes, notamment lorsqu'un Ploutinov se met à effectuer diverses prises de judo contre des orcs ou  des dragons ! The Ride-on King n'est cependant pas à mettre entre toutes les mains, cela reste un isekaï orienté seinen doté d'un certain degrés de violence, notamment lors de féroces combats. 

Côté intrigue, malgré le côté parodique du héros, Yasushi Baba délivre une fantasy assez mature. Pour un premier volume, l'auteur nous parle de soumission ou de maltraitance face aux créatures, éléments qui peuvent paraître en décalage face au personnage de conquérant qu'est Ploutinov mais, contre toute-attente, le guerrier de Prussie fait preuve d'une certaine humanité dans ce monde de fantasy venant en aide, à sa manière, à la veuve et l'orphelin. Le héros bodybuildé, à l'allure menaçante n'est pas une simple façade pastichant un dirigeant russe mais un véritable héros de manga un peu plus en relief. De même, l'auteur n'hésite pas à affiner le background de son univers à travers quelques explications autour des gemmes de pouvoir et de la magie. Rien que pour ce petit soucis de détail, nous n'avons pas affaire à un énième cadre générique de fantasy isekaï uniquement destiné à faire évoluer le héros. 

Ce premier volume de Ride-on King annonce donc une série de fantasy assez efficace dans le genre et qui ne se limite pas à ce simple "avatar" de Poutine bien que Ploutinov incarne un héros des plus charismatiques. 

En bref

Emmené par un Ploutinov aussi attachant que redoutable, le début de Ride-On King nous entraîne vers un isekaï qui possède un certain caractère, tant par le décalage de son héros, sorte de surhomme glacial mais avec un bon fond, et un univers médiéval-fantastique des plus soignés et réfléchi.

8
Positif

Ploutinov... Forcément ! Avatar décalé de Vladimir P. mais pas que !

Le dessin très soigné et sculptural de Yasuhi BABA aussi à l'aise dans les combats que dans le développement de l'univers de fantasy

Negatif

MassLunar Suivre MassLunar Toutes ses critiques (182)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de The Ride-On King
Boutique en ligne
7,65€
Boutique en ligne
7,65€
Boutique en ligne
7,65€
Boutique en ligne
7,65€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)