6

Critique de L'espion de César #2

par vedge le lun. 3 mai 2021 Staff

Rédiger une critique
Complot romain

Je suis toujours saisi par le dessin et cette ambiance graphique sombre.

On a l’impression que le soleil ne se lève jamais chez Fafner ou un soleil voilé. Parfois, un être divin, un César, hérite d’un peu de lumière le temps de deux planches, vites oubliées, dans la noirceur du trait, les couleurs sombres et les complots divers.

Car Rome n’en manque point de complots. Trois hommes se partagent le pouvoir à Rome. Trois hommes se partagent le pouvoir à Rome. Trois hommes, trois ambitions, principalement celle de finir par régner seul.

C’est dans cette atmosphère politique complexe que l’espion de César, Coax le gaulois, mène l’enquête pour savoir pourquoi le bé n’arrive plus à Rome avec le risque de déclencher une guere civile.

Je trouve le scénario un peu fouillis, passant d’un endroit à l’autre, d’un personnage à l’autre, sans que ces sauts, géographiques ou temporels amènent vraiment du neuf et du mieux au récit.

Un deuxième tome un peu en deçà du premier et de mes attentes.

En bref

César charge son espion Coax de comprendre pourquoi le blé n’arrive plus à Rome, ce qui pourrait déclencher une guerre civile. Une ambiance graphique atypique et saisissante pour illustrer une histoire une peu complexe.

6
vedge Suivre vedge Toutes ses critiques (2374)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de L'espion de César
Boutique en ligne
14,95€
Boutique en ligne
14,95€
Boutique en ligne
14,95€
Boutique en ligne
14,95€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)