6

Critique de The Thing #28

par Le Doc le mer. 12 mai 2021 Staff

Rédiger une critique
Let's get ready to rrrrrrrrumble !

À la fin des Guerres Secrètes, la Chose a annoncé à Mr Fantastic et à la Torche sa décision de rester sur la planète du Beyonder car il avait découvert qu'il pouvait y redevenir Ben Grimm à volonté. Son aventure spatiale a été racontée dans les épisodes 11 à 22 de la série The Thing (toujours inédite en V.F. à l'exception du #1). Ben décide finalement de revenir sur Terre pour découvrir que certaines choses ont changé en son absence, constatation douloureuse face au couple formé par son ami Johnny Storm et sa bien-aimée Alicia Masters (voir Fantastic Four #277).

Ben était donc revenu sur Terre...mais pas chez les F.F. Ses histoires ont continué dans son titre solo qui a alors changé de scénariste : après 22 numéros, John Byrne a passé le relais à Mike Carlin, le responsable éditorial des F.F. (qui a également fini par suivre Byrne lorsque ce dernier a rejoint la Distinguée Concurrence). Graphiquement, la série The Thing a connu une vraie régularité puisque quasiment tous les épisodes à part les trois derniers ont été dessinés par Ron Wilson (un dessinateur qui divisait...il a ses défauts, c'est parfois un peu raide et il dépendait beaucoup de l'encrage, mais dans l'ensemble j'aimais bien ce qu'il faisait).

Je n'ai qu'un seul numéro de The Thing en V.O., le 28, et ce n'est pas le plus palpitant (même s'il se laisse bien lire). Disons que cela se voit qu'il s'agit d'une histoire de transition...Ben voyage à travers l'Amérique en compagnie du jeune Vance Astrovik (rencontré à l'époque de Marvel Two-In-One) et est toujours en proie au doute. Il refuse l'offre de faire partie d'une équipe de cascadeurs, les Thunderiders, et cherche sa place loin de sa famille. C'est là qu'il voit à la télévision une publicité pour une nouvelle fédération de "super-catcheurs". Pour Vance, c'est l'offre parfaite pour Ben qui relève le défi.

La Chose passe les qualifications sans problèmes (avec quelques passages amusants) et finit par affronter son premier adversaire...Dennis "Demolition" Dunphy. Oui, c'était la première apparition de celui qui deviendra D-Man, l'allié de Captain America. Dunphy prouve sa valeur sur le ring mais il n'y a pas vraiment de suspense. En tout cas, Ron Wilson montrait bien là que c'était le genre d'atmosphère qui lui plaisait beaucoup...rappelons qu'il fut le créateur du Marvel Graphic Novel Super Boxers !

En bref

6
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (791)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de The Thing
8
The Thing T.8

The Thing T.8 Staff

Lire la critique de The Thing T.8

Laissez un commentaire
Commentaires (0)