7

Critique de Fantastic Four #296

par Le Doc le sam. 15 mai 2021 Staff

Rédiger une critique
Retour au foyer...

Sorti en novembre 1986, Fantastic Four #296 est l'épisode qui a marqué  le 25ème anniversaire des 4 Fantastiques. Pour l'occasion, Stan Lee (qui n'écrivait plus qu'occasionnellement pour Marvel à l'époque) est revenu une dernière fois sur le titre qu'il a co-créé avec Jack Kirby pour une histoire spéciale de 60 pages concoctée avec la participation de Jim Shooter. L'heure était venue pour la Chose de retourner dans sa famille...mais seulement après quelques épreuves...

Les premières pages montrent un Ben Grimm au fond du trou, très certainement suite à ce qui s'est passé dans les derniers numéros de sa série solo qui s'était arrêtée quelques mois plus tôt (j'ai juste lu un résumé, The Thing restant presque entièrement inédite en V.F.). Dans un passage superbement dessiné par Barry Windsor-Smith, qui retranscrit avec subtilité l'état d'esprit de la Chose, le héros se remémore les conditions du fameux vol qui a donné naissance aux F.F. (cette partie est signée Kerry Gamill, pas gâté par l'encrage fade de Vince Colletta) avant de décider de s'éloigner une bonne fois pour toute du monde des hommes et de rejoindre l'Île aux Monstres de l'Homme-Taupe, qui fut le premier adversaire des Fantastiques.

Lorsqu'il apprend la nouvelle, Reed veut avoir une dernière discussion avec son vieil ami, pour mettre enfin les choses au point. C'est le genre de moment où tout le monde lâche ce qu'il a sur le coeur, quitte à ce que cela fasse mal (la face-à-face Ben/Alicia est assez touchant). Et c'est notamment ce qui fait de ce F.F. #296 un meilleur épisode que les derniers écrits par Stan dans les années 70. La caractérisation est forte et juste car elle met bien en avant les défauts et les qualités de chacun ainsi que la complexité de leurs sentiments.

Même le "vilain" comprend parfaitement la douleur et la solitude de Ben. Bon, il manque tout de même quelques nuances apparues lors des précédentes apparitions de l'Homme-Taupe, mais il fallait bien justifier une bonne grosse scène d'action. Graphiquement, les dessins sont partagés entre plusieurs dessinateurs : BWS, Kerry Gamill, Ron Frenz, Al Milgrom, John Buscema, Marc Silvestri et Jerry Ordway. C'est logiquement un brin inégal d'un style à l'autre mais chacun (ou presque)  a apporté des choses intéressantes aux différents segments. 

En bref

7
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (791)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Fantastic Four
Boutique en ligne
32,00€
Boutique en ligne
32,00€
Boutique en ligne
32,00€
Boutique en ligne
32,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)