9

Critique de The Monster Exposed #1

par Niwo le sam. 29 mai 2021 Staff

Rédiger une critique
Apprendre à vivre, à nouveau

Ogeretsu Tanaka est une autrice accomplie, qui nous propose toujours des titres atypiques, tantôt comiques, tantôt dramatiques. Elle nous plonge dans des intrigues traitant de thèmes difficiles, notamment la violence conjugale dans « The proper way to write love » et « Love whispers, even in the rusted night ». Et c'est avec grand plaisir qu'on retrouve Yumi et d'Hayashida bien après leur séparation.

Pour rappel, Yumi et Hayashida sortaient ensemble par le passé, jusqu'à ce que Yumi croise par hasard Mayama, un ancien camarade de classe. Hayashida battait Yumi et le traitait comme un moins que rien, il a été difficile pour lui de s'en émanciper. Je vous conseille d'ailleurs d'aller lire les deux titres présentés dans l'introduction avant celui-ci, vous comprendrez plus facilement la nature des personnages et cela aura davantage d'impact. Si malgré tout vous n'avez pas envie de lire ces deux œuvres, vous pourrez tout de même comprendre cette série.

Cette fois-ci, nous faisons un saut dans le temps et suivons la nouvelle relation de Hayashida. Son petit ami, Shûna, ne sait pas ce qu'il a pu faire par le passé. Il le voit juste parfois, la nuit, en train de contempler ses photos avec Yumi, sans savoir qui il est. Quand on a eu un comportement aussi violent par le passé, il est difficile d'aller de l'avant. Hayashida a peur de recommencer et faire souffrir, à nouveau, celui qu'il aime. Regarder ces photos lui permet de ne pas oublier.

Ogeretsu Tanaka fait partie des auteurs qui n'oublient pas leurs personnages et les remettent en avant dans d'autres œuvres. D'autant plus que dans le cas de Yumi et Hayashida, j'étais curieux de savoir comment ils avaient évolué. Il faut une grande maîtrise pour traiter un sujet pareil sans que ce soit trop idéaliste. Kan a eu des comportements violents et il doit apprendre à vivre avec et à ne plus laisser ressurgir ses démons, ce qui n'est pas une mince affaire.

C'est un personnage torturé qu'on prend plaisir à voir évoluer et grandir et qui, malgré tout, a lui aussi droit au bonheur. Par ailleurs, là où un one-shot ne permettait pas de tout traiter, une série comme The Monster exposed nous montre d'autres facettes des relations de notre ancien couple, notamment de la leur. Je trouve que, dans Love Whispers, on a vu tout l'aspect négatif de leur relation, lorsqu'elle s'était déjà dégradée. Mais nous n'avions pas vu ce qui avait pu pousser Hayashida à cet extrême, ni à quel point ils avaient pu être heureux au départ.

Et ce sont ces nouvelles informations qui me satisfont le plus. Parce qu'un homme violent n'est pas seulement un homme violent. Parce qu'un homme battu peut, avec le temps, avoir droit à une relation saine qui lui convienne. Et même si ce tome n'a que peu parlé de Yumi, on le voit quand même heureux avec Mayama. J'espère juste que sa rencontre avec Shûna ne va pas venir briser tout cet équilibre.

En tout cas, c'est encore une fois une excellente lecture, mais je commence à en avoir l'habitude avec Ogeretsu Tanaka. Et si, comme moi, vous avez apprécié les deux one-shots cités, vous ne pouvez pas passer à côté.

En bref

Retrouver les personnages d'anciennes oeuvres d'Ogeretsu Tanaka de manière aussi captivante et juste n'est que pur plaisir. Un récit poignant, traitant de sujets atypiques et durs, un schéma risqué qui fait mouche dès les premières pages. Si vous appréciez l'autrice ou ne connaissez pas son travail, vous ne devriez pas attendre une minute de plus pour vous jeter dessus.

9
Niwo Suivre Niwo Toutes ses critiques (391)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
11,90€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)