7

Critique de The plot #1

par Le Doc le mar. 1 juin 2021 Staff

Rédiger une critique
Toute ma vie, j'ai connu des fantômes...

Hi Comics continue d'explorer le catalogue de l'éditeur Vault Comics avec la publication de la mini-série horrifique en 8 numéros The Plot. Ce titre marque la troisième collaboration du duo Michael Moreci et Tim Daniel, déjà à l'oeuvre dans le genre qui nous intéresse ici sur Curse et Burning Fields (disponibles chez Ankama). La partie graphique est signée Joshua Hixson, croisé récemment sur Shangai Red, autre bande dessinée Vault traduite par les bons soins de Hi Comics.

Le terme The Plot peut avoir plusieurs significations. L'intrigue, le complot et même la parcelle, le bout de terrain. Et je me dis que toutes ces traductions peuvent coller à l'histoire mise en place par les auteurs. Moreci et Daniel empruntent des chemins boueux déjà visités par ceux qui les ont précédés, aussi bien sur papier qu'à l'écran : les sombres secrets d'une famille, une malédiction qui se transmet de génération en génération, une hantise qui se manifeste de différentes façons jusqu'à contaminer la nature environnante...

Il y a donc un aspect assez classique dans ce récit qui ne prétend de toute façon pas renouveler le genre. Une atmosphère anxiogène imprègne les premières pages avec le meurtre horrible des époux Blaine par une étrange créature. Chase Blaine, le jeune frère, se voit alors confier la garde de ses neveux orphelins, MacKenzie et Zack, qu'il installe avec lui dans la demeure familiale. Mais les Blaine ne sont pas les seuls habitants des lieux et à peine arrivés, les enfants sont pris pour cible...

Moreci et Daniel soignent les caractérisations de la galerie des protagonistes (avec un schéma qui n'est encore une fois pas nouveau, mais dans l'ensemble c'est plutôt bien fait), le suspense est bon et le mystère de la famille Blaine est entretenu par petites touches entre deux scènes chocs efficaces. Avec ses visuels macabres, le dessinateur Joshua Hixson se montre à l'aise dans ce genre d'ambiance qui doit aussi beaucoup aux choix de colorisation inspirés de Jordan Boyd.

Un début très intéressant pour cette B.D. d'horreur qui monte bien en puissance jusqu'à un cliffhanger intrigant...

En bref

On retrouve en fin de volume toutes les couvertures, régulières et variantes, avec quelques "hommages" particulièrement réussis...

7
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (813)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
17,90€
Boutique en ligne
17,90€
Boutique en ligne
17,90€
Boutique en ligne
17,90€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)