7

Critique de Le Tigre des Neiges #7

par Tampopo24 le mer. 2 juin 2021 Staff

Rédiger une critique
Tora contre Takeda

Idiote que je suis, je n’ai réalisé que lors de la lecture de ce tome que les héros de ce titre étaient en fait deux de ceux que je côtoyais dans le Chef de Nobunaga : Shingen Takeda et Uesugi Kenshin. Cela a donné une toute autre saveur à la lecture de ce tome qui repose avant tout sur la rivalité de ces deux fortes personnalités.

Le tome 7 de Tigre des neiges ne fut pas pour autant une lecture facile. Comme l’autrice aime le dire en plaisantant, elle introduit énormément de dates, de lieux, de personnalités et ce n’est pas toujours facile de s’y retrouver. Même en ayant entendu parler de certaines choses désormais dans mes autres lectures historiques japonaises, je serais bien en peine de restituer tout ce que j’ai lu ici. Je n’en ai assimilé que la trame générale, mais ce qu’il y a de chouette avec Akiko Higashimura c’est que justement ce n’est pas grave car cela permet quand même parfaitement de suivre.

Le coeur de ce tome est donc dans un premier temps de mettre en lumière la rivalité naissante entre Tora (future Uesuhi Kenshin, croisée dans le tome 13 du Chef de Nobunaga) et Takeda Harunobu (futur Takeda Shingen croisé à partir du tome 7 du Chef de Nobunaga) lors de la célèbre première bataille de Kawanakajima. J’ai trouvé que ce conflit ressemblait un peu à notre guerre des tranchées de la Première Guerre Mondiale, dans le sens où au final, ils se sont beaucoup regardés en chiens de faïence, jaugeant chacun les forces et conviction de l’autre. C’est un duel des nerfs et un duel de stratégie mais ça augure du lourd pour la suite. Narrativement, cependant, il faut s’accrocher et c’est parfois un peu trop statique, descriptif dans les stratégies employées, alors ce n’est pas toujours passionnant à moins de s’intéresser au sujet.

Heureusement ce qui sauve tout ça, c’est une fois de plus l’angle d’écriture choisi par l’autrice. En faisant de Tora une femme, forcément elle pose des questions qu’on n’aurait pu avoir avec un homme. Ainsi, j’ai aimé le jeu de dupes avec le sosie de Tora qui lui permet d’être sur plusieurs fois pendant les batailles mais également lorsque ses menstruations la font souffrir. C’était d’ailleurs intéressant de voir l’évocation de la gestion de celles-ci à l’époque et de découvrir le figure du temple des femmes de Nagano : le Zenkô-ji. J’aime apprendre des choses sur l’histoire, la religion et la culture japonaise et je ne connaissais pas ce temple, qui contrairement aux autres n’est affilié à aucune école.

Une fois ce volet refermé, c’est un nouveau pan de la vie de Tora qui nous est présenté et l’autrice ouvre ainsi nos horizons. Nous étions jusqu’alors restée un peu coincés à la campagne aux alentours d’Echigo. Nous nous tournons désormais vers la capitale, Kyôto où l’histoire va prendre un tournant radicalement politique. Cependant une fois de plus, on se retrouve avec une flopée de nouveaux noms et visages à retenir, pas simple. Heureusement, ce n’est que le début donc on y va tranquillement, ça laisse le temps de s’habituer et de saisir les nouveaux enjeux, à savoir la reconstruction d’un Bakufu fort autour d’un jeune shogun et pour cela, la figure de Tora semble indispensable. Hâte de voir ce que ces manoeuvres politiques vont donner, mais aussi comment Tora va s’y insérer et y répondre, et comment l’autrice va jouer du statut féminin de celle-ci dans tout ça.

En bref

Avec un tome qui clôt un nouveau chapitre tout en en ouvrant un nouveau, l’autrice continue à me séduire. Certes ce n’est pas une lecture facile, elle nécessite d’absorber pas mal de données, mais le ton toujours humoristique par moment et résolument féminin de celle-ci me plaît toujours autant. C’est passionnant de suivre les aventures de Tora et de son entourage dans ce Japon d’autrefois.

7
Positif

La mise en scène de la rivalité de deux figures clés de l'Histoire japonaise

Un effort de l'autrice pour rendre cette Histoire accessible

La découverte de la célèbre première bataille de Kawanakajima

Le rôle de Tora en tant que femme qui apporte un autre éclairage

On nous prépare à de nouveaux horizons

Negatif

Une lecture complexe qui brasse beaucoup de données

Une narration parfois un peu statique

Tampopo24 Suivre Tampopo24 Toutes ses critiques (588)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Le Tigre des Neiges
Boutique en ligne
13,00€
Boutique en ligne
13,00€
Boutique en ligne
13,00€
Boutique en ligne
13,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)