8

Critique de Fantastic Four #337

par Le Doc le sam. 12 juin 2021 Staff

Rédiger une critique
Voyage Temporel !

Après avoir écrit les scénarios des numéros #334 à 336 (liés à l'initiative éditoriale Acts of Vengeance), Walt Simonson a pris seul les commandes de Fantastic Four à partir du #337, signant à la fois les histoires, le dessin et l'encrage. Et il a débuté en propulsant la famille à travers le temps et les dimensions le temps d'un arc narratif composé de 9 épisodes. Les cinq premiers, publiés à l'origine dans Nova #161 à 165, forment un tout.

Pour cette intrigue menée sur un rythme très soutenu, Walt Simonson a concocté en quelque sorte une suite à ses épisodes d'Avengers sortis l'année précédente. C'est hélas une période totalement zappée par Semic dans Strange (l'éditeur est passé directement du #290 au #298) et toujours inédite à ce jour. Mais la narration de l'époque, pas avare en explications, fait qu'il est aisé de comprendre ce qui s'est passé grâce à des récapitulatifs bien placés (contrairement à Ben, je ne me plains pas des longs discours de Stretcho).

Les Vengeurs avaient découvert l'existence d'une bulle temporelle dans le futur, un engin abritant un Céleste et renfermant une arme au pouvoir incalculable perturbant l'écoulement du temps, ce qui pourrait bien précipiter la destruction de l'univers. Pour empêcher le conseil des Kang de s'en emparer, les Fantastiques, rejoints par Iron Man et Thor, embarquent sur le traîneau temporel imaginé par Reed, direction le futur ! 

Le scénario enchaîne les bonnes idées, les péripéties et les apparitions surprises, la première étant celle de Death's Head (traduit en "Spectre" dans Nova) qui avoue agir pour le compte de la Time Variance Authority, l'organisme de régulation des anomalies temporelles créé par Simonson dans les pages de Thor (et qui vient de faire sa première apparition dans le Marvel Cinematic Universe à l'occasion de la série Loki de Disney +). Les visuels spectaculaires ne manquent pas, comme l'atteste le cliffhanger du second chapitre (je n'en dirais pas plus pour ceux qui ne l'ont pas encore lu) et le travail des lettreurs Bill Oakley et Todd Klein participe pleinement à l'efficacité des planches.

Le retour au présent des F.F. sera très mouvementé...et comme le montre la dernière case, il leur faudra encore un peu de temps pour regagner leur version du Four Freedoms Plaza...



En bref

8
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (813)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Fantastic Four
Boutique en ligne
32,00€
Boutique en ligne
32,00€
Boutique en ligne
32,00€
Boutique en ligne
32,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)