8

Critique de 008 : Apprenti Espion #1

par MassLunar le dim. 13 juin 2021 Staff

Rédiger une critique
Agent secret et décolleté indiscret

Celles et ceux qui aiment le manga de baston ont plutôt bien apprécié Kenichi- Le Disciple Ultime de Shun Matsuena, son précédent titre publié en 61 volumes (avec quelques confusions tout de même pour l'édition française chez Kurokawa...) Je ne suis pas du tout familier avec l'œuvre de Matsuena bien que j'ai lu grand bien de Kenichi, c'est donc avec un regard innocent et vierge de tout préjugés que je démarre la nouvelle série de ce mangaka (qui compte déjà 13 volumes au Japon) et qui répond au doux titre parodique de 008 : apprenti espion.

A l'instar de Mission: Yozakura Family chez Kana ou de l'excellentissime Spy Family chez Kurokawa , 008 : Apprenti espion promet un titre fun, décalé, tout en action placé dans le monde mystérieux des espions et autre agents secrets.. Décidément, le thème de l'espionnage semble avoir le vent en poupe cette année. Dans tout les cas, ce 008 ne devrait pas prendre au dépourvu le lectorat de Kenichi si j'en crois les quelques critiques de ce dernier titre.

Au menu, c'est simple et réconfortant : un shonen mené par Eight Akashi un héros un petit peu looser mais fort sympathique, des situations périlleuses, un humour très présent qui n'occulte pas quelques moments de tensions et surtout une belle point de sexytittude  représentée ici par une sculpturale lycéenne du nom de Kido. Une belle touche de fan service glissée jusqu'au revers de la jaquette ( je vous laisserai vérifier ). Ce côté sexy évoque d'ailleurs Kenichi dont les protagonistes féminines étaient dessinées de manière très généreuses.  Je m'attendais, il faut bien l'avouer, à pas mal de gags graveleux dans ce premier volume mais au final , j'ai été agréablement surpris par une série  qui n'oublie pas de nous raconter une histoire et de nous plonger immédiatement dans un shonen périlleux et plus tendue qu'il n'en a l'air...

Alors qu'il n'a été admis dans aucun lycée, le jeune Eight Akechi, désemparé, découvre avec bonheur que sa candidature a été retenu pour un établissement inattendu pour lequel il n'avait pas postulé... Un établissement dans lequel des élèves doivent traverser un champ de mines, se battre avec des cravates-épées ou encore déjouer les pièges imposés par leurs redoutables professeurs, un établissement dans lequel on ne forme ni plus ni moins que les agents secrets de demain. Un peu chétif, sans compétences particulières mais doté du fameux sens de la justice dont font preuve tout les héros shonen, Eight Akechi pourra compter sur l'aide de la belle et impassible , Kido, une lycéenne qui semble déjà aguerrie au boulot d'agent secret.

Avec l'aisance du mangaka qui sait parfaitement nous conter son histoire, Shun Matsuena nous entraine dans ce lycée redoutable qui réserve son lot de surprises : une rentrée fracassante dans un champs de mine, une classe piégée, l'apparition d'un imposteur... Tout s'enchaine dans une mécanique créative frénétique comme si chaque jour passée dans ce lycée dissimulait une épreuve pour les futurs agents secrets. On ne s'ennuie pas avec 008 et il faut souligner l'imaginaire entourant cet univers d'espionnage assez sympa avec notamment l'utilisation de la Tie-blade, plutôt original et classe. Ce n'est qu'un premier volume mais on devine que Shun Matsuena va nous réserver un long fleuve de surprises. 

Côté dessin, le style de Matsuena se manifeste par un chara-design assez généreux, du shonen énergique avec une bonne touche de sexy. Fort de son expérience longue durée sur Kenichi, Matsuena souligne un titre qui laisse la part belle à l'action tout en assurant côté personnages. Notre héros, bien qu'il incarne l'archétype du shonen, s'avère plutôt intéressant par son tempérament instinctif et par son objectif beaucoup plus personnel. De même, plutôt que de n'être uniquement qu'un personnage de fan-service, Ayame Kido est une héroïne charismatique dont le magnétisme éclipse facilement notre héros. Un personnage qui respire la classe et la détermination...

En bref

En somme, ce premier volume de 008 : Apprenti Espion promet, d'une certaine manière, le penchant complètement shonen du manga porté sur l'espionnage. Moins raffiné que Spy x Family, autre titre de manga d'espionnage chez Kurokawa également, 008 : Apprenti espion se démarque un peu par son énergie, sa touche sexy et son univers d'espionnage déjanté, drôle et tendue. On espère tout de même que le mangaka ne va pas trop succomber au fan service facile au détriment de son histoire mais Matsuena a tout de même fait ses preuves sur Kenichi ce qui nous donne le droit d'être plutôt optimiste.

8
Positif

Dôté d'une bonne énergie, une certaine aisance dans l'action et la narration, très efficace, sans temps mort

Un chara-design soigné entre la candeur du shonen et un style sexy...

Negatif

... avec tout de même un peu de fan service osé pour un shonen (le passage de la douche)

MassLunar Suivre MassLunar Toutes ses critiques (217)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
6,90€
Boutique en ligne
6,90€
Boutique en ligne
6,90€
Boutique en ligne
6,90€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)