9

Critique de La Moïra #1

par damss le dim. 27 juin 2021 Staff

Rédiger une critique
La Moïra nous entraîne dans son sillon et nous la suivons avec plaisir

Cette nouvelle série de fantasy nous plonge dans un monde moyenâgeux dans lequel la magie existe et est accessible à quelques rares personnes. La vie y est paisible et les croyances parlent de La Moïra, une force invisible qui maintiendrait l’équilibre fragile sur cette Terre. On y suit une jeune fille, Aléa, enfant des rues qui survit en volant de la nourriture. Un jour, sa vie va doublement basculer, elle va trouver une mystérieuse bague sur la main d’un cadavre et elle va être adoptée par un couple d’aubergistes qui va la prendre sous son aile. En parallèle, nous suivons la vie d’une louve, blanche, qui va se retrouver évincée de sa meute et dont les petits à peine nés vont se faire tuer. Seule, elle va errer et tenter elle aussi de survivre….

Tiré d’un roman à succès, les auteurs permettent par cette adaptation de découvrir deux histoires parallèles très prenante, celle d’une Louve et celle d’une jeune adolescente de 13 ans prise dans une spirale qui la dépasse. Sur la première de couverture, il y a une carte du monde dans lequel évoluent nos deux héroïnes, ce qui permet de se situer. De plus, la construction de l’histoire, avec la mise en place en parallèle des personnages est bien retranscrite et le lecteur est rapidement happé par l’histoire. Je ne connais pas le roman, et j’ai beaucoup aimé l’univers proposé par la BD. L’histoire a l’air complexe avec énormément de jeux politiques et d’enjeux autour de la magie. On aperçoit à peine dans le premier album la complexité de l’univers proposé mais on sent que le scénario est travaillé et très étoffé. Entre explications et scènes d’actions, la lecture est bien rythmée. Les deux personnages principaux sont attachants et les secondaires sont bien amenés même si cela reste encore à développer dans les prochains tomes.

Côté dessins, c’est plutôt classique côté personnages et décors de fond. J’ai beaucoup aimé la partie dessinée qui illustre une chanson d’une barde et aussi la façon dont la magie est traitée notamment pour le premier combat entre deux magiciens qui annonce un peu la couleur de la série. Le découpage varie beaucoup en fonction de la scène décrite et cela permet de donner un dynamisme supplémentaire sans percevoir de longueurs. La colorisation est bien gérée, comme pour les reflets dans les cheveux ou encore les paysages qui sont mis ainsi en valeur.

C’est une très jolie découverte que ce premier album et un coup de cœur. On sent un scénario solide, étoffé et même si les codes de la fantasy peuvent faire écho à d’autres séries, celle-ci se différencie dès le premier album et a l’air de vouloir offrir un vent de fraîcheur dans le genre. Les dessins permettent d’aider le lecteur à s’immerger et je n’ai pas été déçu par l’adaptation du roman puisque je ne l’ai pas lu. Cette mystérieuse Moïra intrigue et il me tarde de découvrir le sort qu’elle a réservé à Aléa et la louve…

En bref

C’est une très jolie découverte que ce premier album et un coup de cœur. On sent un scénario solide, étoffé et même si les codes de la fantasy peuvent faire écho à d’autres séries, celle-ci se différencie dès le premier album et a l’air de vouloir offrir un vent de fraîcheur dans le genre. Les dessins permettent d’aider le lecteur à s’immerger et je n’ai pas été déçu par l’adaptation du roman puisque je ne l’ai pas lu. Cette mystérieuse Moïra intrigue et il me tarde de découvrir le sort qu’elle a réservé à Aléa et la louve…

9
Positif

Histoire originale

Scénario solide et univers étoffé

Dessins et colorisations entraînants

Negatif

damss Suivre damss Toutes ses critiques (1203)
Autres critiques de La Moïra
Boutique en ligne
15,50€
Boutique en ligne
15,50€
Boutique en ligne
15,50€
Boutique en ligne
15,50€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)