9

Critique de Fenrir #1

par MassLunar le ven. 6 août 2021 Staff

Rédiger une critique
Une odyssée au coeur des Steppes

Mongolie, dans le courant du XII ème siècle, l'histoire se dessine suite à une rencontre : celle d'un brave  jeune homme du nom de Temujin issu d'une tribu mongole qui tâche de vivre au milieu d'incessants conflits avec les autres grandes tribus et d'une curieuse entité répondant au nom de Fenrir prisonnière au fond d'un lac... Une rencontre providentielle et fantastique qui va donner lieu à une importante quête épique et historique au cœur des steppes à l'aube du fameux Empire Mongol...

Sans vouloir paraître snob, je ne suis pas un grand connaisseur des mangas édités par Casterman... Bien que cet éditeur rime d'abord avec des séries comme Tintin et Le Chat dans le domaine de la bd franco-belge pour n'en citer que quelques marquantes, j'ai l'impression que leur travail est moins fameux dans l'édition manga alors que cet éditeur possède tout de même un bon catalogue dans le domaine de la bd japonaise. Peut-être est ce dû au fait que face à certains titres mainstream de chez Kana ou Glénat , Casterman privilégie des séries davantage orientées vers un public de niche comme des séries historiques telles que Pline ou Sengo qui ne sont quelques petits titres dans leur important catalogue.

Toujours est-il qu'avec ce premier volume de Fenrir, Casterman par le biais de leur collection SAKKA nous propose une nouvelle série historique avec l'avènement d'un certain Khan du temps de la Mongolie Moyenâgeuse. Au scénario, nous avons Chugaku AKAMATSU qui a travaillé dans l'écriture scénaristique de jeux vidéos ( ce qui peut sans doute justifier cette écriture un peu épique qui transparait dans Fenrir et la présence même de Fenrir , sorte d'esprit allié qui guide le héros...) et Mioko Ohnishi dont le style simple et clair privilégie la bonne narration et l'accessibilité de cette série historique.

Au vu de la couverture (qui manque d'un peu de force), on pourrait considéré Fenrir comme une petite série d'aventure mais dès qu'on ouvre le manga, on se retrouve de suite embarqué dans les plaines et steppes de Mongolie, une Mongolie qui est alors scindés en différentes tribus qui sont tout simplement guidées par la loi du plus fort... Le dessin est lumineux, jamais alourdie par un encrage trop prononcé qui aurait fait perdre peut-être un peu d'identité à ces vastes et infinies paysages de la Mongolie. Mioko Ohnishi signe une agréable entrée en matière dans cette odyssée historique en privilégient la clarté du dessin avec un zeste de style folklorique. Le quotidien du peuple mongol est capté sans trop de surenchère au niveau des détails et cela permet de privilégier un dessin vivace qui offre au lecteur une sensation simple de liberté qui va de pair avec l'immensité des steppes mongols. Cette clarté, nous la retrouvons dans le dessin des personnages, un style un peu shonen représenté par une sorte "ligne claire" du manga. 

Là ou certains mangas historiques ont un peu tendance à plonger dans un style fort détaillé, parfois un peu trop riche. Fenrir privilégie l'accessibilité et cela va d'ailleurs de pair encore une fois avec le cadre désertique des steppes mongols

Résultat : ce premier volume est tout simplement agréable à suivre. En terme de narration, c'est limpide avec une  touche de fantastique représenté par le personnage de Fenrir. Possible référence à la mythologie nordique, entité extraterrestre, ses origines ne sont pas vraiment évoquées si ce n'est que cette belle inconnue ( puisque c'est une femme en apparence) va aider Temûjin dans sa quête. C'est un peu l'élément déclencheur qui apporte un peu de mysticisme à l'odyssée de Temûjin. Ce dernier, en tant que personnage principal, est plutôt bien écrit. Nous devinons déjà quel sera le destin de Temûjin ce qui en fait par avance un personnage promis à une bonne complexité. Rien que ce premier volume soumet ce futur guerrier à des premières épreuves tragiques. C'est un personnage intéressant qui nous apparaît d'abord comme un idéaliste dans ce premier tome qui souhaite mettre fin à ces conflits entre tribus mongoles. 

Le scénario est très prometteur et il est emmené par des personnages charismatiques que ce soit notre vaillant héros qui est à la fois soumis et maître du destin, sa fiancée, ou encore les guerriers d'autres tribus que nous côtoyons en fin de volume sans parler de ce mystérieux seigneur de guerre japonais. De plus, ce premier volume est très bien rythmé en terme de péripéties tout en restant focalisé d'abord sur le destin de Temujin. 

Ce premier volume de Fenrir est des plus prometteur. C'est une agréable surprise qui peut mêler un petit shonen assez mûr tout de même autour du parcours de Temûjin et un palpitant cadre historique qui nous dépayse à travers les steppes mongols. Par contre, quel dommage que l'édition ne soit aussi ambitieuse que le contenu. La couverture et ces couleurs bleu froides ne sont pas des plus attrayantes. En raison d'une intrigue qui s'annonce épique, il aurait fallu mettre davantage les plats dans les grands avec une couverture plus attrayante mais ce n'est que mon avis.

Toujours est-il que, même si vous n'êtes pas friands de manga historiques, n'hésitez pas à tourner la page de ce volume 1 de Fenrir qui est un titre remarquablement accessible tout en étant porteur d'une belle promesse d'aventure. 

En bref

Pour leur nouvelle série historique, Casterman nous propose le premier opus d'une série d'aventure tout simplement magnétique qui allie un style de dessin clair et dynamique, parfaitement lisible même pour un lectorat hermétique aux récits historiques parfois "pompeux" et cette même intensité dont fait preuve l'Histoire. L'odyssée d'un certain Temûjin, futur personnage emblématique de la Mongolie, débute de belle manière.

9
Positif

Le style limpide et dépaysant de Mioko Ohnishi qui s'harmonise parfaitement avec le cadre de l'Histoire

Une bonne qualité d'écriture qui prime sur le rythme

Une touche plus mystique avec le personnage de Fenrir ( à voir toutefois comment ce personnage sera écrit par la suite)

Negatif

Une première de couverture un peu froide et pas forcément engageante

MassLunar Suivre MassLunar Toutes ses critiques (258)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
7,95€
Boutique en ligne
7,95€
Boutique en ligne
7,95€
Boutique en ligne
7,95€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)